Le drôle de parcours qui a conduit à la fuite de données sur le Scorpène de DCNS

Du vol des données à leur divulgation dans la presse, The Australian revient sur l'étrange parcours ayant conduit à la divulgations d'informations confidentielles sur l'équipement militaire des Scorpène indiens. L'homme suspecté d'être à l'origine du vol de ces données est dans la nature depuis 2013.

Partager
Le drôle de parcours qui a conduit à la fuite de données sur le Scorpène de DCNS
Un sous-traitant de DCNS a envoyé une clé USB contenant des informations confidentielles sur l'équipement militaire des Scorpène indiens à un officier de la marine australienne.

Comment des données hautement confidentielles sur des sous-marins militaires ont-elle fini en Une de la presse australienne cet été ? Après avoir révélé ces données, The Australian dévoile le parcours rocambolesque de la clé USB contenant les 22 400 documents détaillant une partie des capacités militaires des sous-marins Scorpène fabriqués par DCNS pour l’Inde.

L’ancien officier de marine suspecté d’avoir volé ces données est en fuite depuis la révélation de ce vol. Son nom aurait été retrouvé parmi les informations contenues dans la clé USB, précise The Australian. Âgé de 68 ans, le suspect est un ancien ingénieur de la marine française ayant travaillé en Polynésie française au début des années 70 avant de travailler pour Thomson-CSF (ancien nom de Thales) jusqu’au début des années 2000, détaille le journal australien.

Les données auraient été volées à DCNS et copiées sans autorisation sur une clé USB en 2011 avant d’être amenées en Malaisie. Confiné à l’extérieur du bâtiment suite à une dispute avec son employeur, un sous-traitant de DCNS, le suspect aurait perdu le contrôle de sa clé USB restée à l’intérieur des locaux en 2013, relate The Australian.

Le sous-traitant de DCNS a envoyé les données à Rex Patrick

Le sous-traitant de DCNS, pensant que la clé USB contenait des données sur des routines d’entraînement et non pas des informations confidentielles sur les équipements militaires des Scorpène, a envoyé cette clé à un officier de la marine australienne, Rex Patrick. L’officier a approché le ministère de la Défense en 2013 pour les informer de l’existence de ces données. Mais, le ministère n’a pas réussi à remonter la piste et à retrouver l’auteur de ces fuites, précise The Australian.

En raison du contrat conclu entre l’Australie et DCNS portant sur 12 sous-marins, Rex Patrick a préféré révéler les informations relatives à la fuite de ces données à la presse australienne durant l’été 2016 dans l’espoir qu’un meilleur protocole de sécurité soit mis en place, explique The Australian. Et le gouvernement australien a en effet renforcé les obligations de sécurité autour de la fabrication des sous-marin par DCNS dans le but d’éviter des fuites similaires, précise le quotidien.

De son côté, l’Inde a ouvert une enquête pour connaître l’étendue et la sensibilité des informations divulguées. En France, une enquête pour abus de confiance a été ouverte par le Parquet et DCNS a porté plainte contre X pour abus de confiance. En attendant, l’homme suspecté d’être à l’origine de cette fuite massive de données est toujours dans la nature depuis 2013.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS