L'Usine Aéro

Le Drian va "faire en sorte que les ventes de Rafale se fassent à l'étranger"

Elodie Vallerey , , ,

Publié le

Vidéo Interrogé ce 2 août sur Europe 1 juste avant l'adoption en conseil des ministres de la loi de programmation militaire, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian s'est dit "très confiant sur les capacités d'exportation du Rafale dans les mois qui viennent".

Le Drian va faire en sorte que les ventes de Rafale se fassent à l'étranger © Parti socialiste - Flickr - C.C

"Il y a des pays qui sont aujourd'hui tout à fait intéressés par l'achat de Rafale, je pense en particulier à l'Inde, au Qatar, d'autres pays (...)", a assuré le ministre de la Défense sur Europe 1 le 2 août.

Jean-Yves Le Drian sait que dans la loi de programmation militaire adoptée ce matin en conseil des ministres, le sujet du Rafale, l'avion de combat omnirôle fabriqué par le français Dassault Aviation, est des plus sensibles.

"Les Indiens sont en discussions exclusives avec nous pour le Rafale et j'ai bon espoir que cela aboutisse", a-t-il confié, convaincu que cet "excellent avion sera vendu à l'étranger".

Si le budget de la Défense est sanctuarisé, le Rafale est une des victimes de la nouvelle loi de programmation militaire, qui prévoit une coupe drastique du nombre de commandes de l'avion de combat pour l'armée française par rapport à la loi de programmation militaire précédente.

"Nous allons poursuivre la 4e tranche de commandes des avions Rafale que nous avions initiée et nous allons compléter cela par un financement de l'entreprise Dassault pour plus d'un milliard d'euros concernant l'adaption d'un nouveau modèle de Rafale (...) et par près de 700 millions d'euros pour la définition du drone de combat futur, c'est-à-dire ce qui succédera demain au Rafale", s'est justifié Jean-Yves Le Drian.

"Pendant ce temps-là, nous allons faire en sorte que des ventes de Rafale se fassent à l'étranger. Donc, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir sur l'entreprise Dassault", a-t-il assuré.


Le Drian considère ne pas avoir à "polémiquer... par Europe1fr

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte