Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le directeur de l'alliance Renault-Nissan part chez PSA et blâme Thierry Bolloré

, , , ,

Publié le , mis à jour le 03/09/2019 À 09H53

Arnaud Deboeuf, directeur de l'alliance Renault-Nissan, va quitter l'entreprise pour rejoindre PSA. Dans un message relayé le 3 septembre, le dirigeant blâme le directeur général de Renault Thierry Bolloré.

Le directeur de l'alliance Renault-Nissan part chez PSA et blâme Thierry Bolloré
Le départ d'Arnaud Deboeuf illustre la persistance de soubresauts à la tête de Renault depuis la chute de l'homme fort Carlos Ghosn.
© Nissan

Mercato dans l'industrie automobile. Arnaud Deboeuf, directeur de l'alliance Renault-Nissan depuis avril 2015, a décidé de quitter Renault et de rejoindre son concurrent PSA comme directeur de la stratégie industrielle, a annoncé mardi 3 septembre un porte-parole de PSA. Ce départ illustre la persistance de soubresauts à la tête de Renault depuis la chute de l'homme fort Carlos Ghosn. Il a été rapporté initialement par le Figaro.

"Thierry Bolloré m'a déclaré que plus personne ne voulait travailler avec moi"

Proche de Carlos Ghosn, Arnaud Deboeuf était chez Renault directeur du "CEO office" et homme-clef de l'organisation franco-japonaise mise en place à l'époque de l'homme d'affaires libano-brésilo-français, tombé en disgrâce en novembre 2018. Arnaud Deboeuf travaillait chez Renault depuis 1993. Diplômé de l'École polytechnique et de l’École nationale des ponts et chaussées, il a commencé sa carrière chez le constructeur comme ingénieur process puis à la direction des fabrications avant d'intégrer divers services de direction.

Une source proche du dossier a indiqué qu'Arnaud Deboeuf avait diffusé un message interne pour expliquer son départ, effectif cet été mais officialisé seulement maintenant. "Lorsque [le directeur général de Renault] Thierry Bolloré m'a déclaré que plus personne ne voulait travailler avec moi et que c'était la raison pour laquelle je devais quitter Renault et que je ne pouvais pas non plus aller travailler chez Nissan, ses paroles auraient pu me blesser si je n'avais pas eu à l'esprit tous les moments que nous avions partagés", écrit Arnaud Deboeuf.

Il s'est aussi félicité de la convergence effectuée plusieurs années durant entre les projets et les équipes de Renault et de Nissan, "même si une tempête depuis novembre dernier met l'alliance à rude épreuve, a détruit beaucoup de ce que nous avions construit, laissant les équipes désorientées".

Passerelles entre Renault et PSA

Si les passerelles ont toujours existé dans l'automobile, le mouvement s'est intensifié avec PSA depuis que le numéro deux du groupe au losange, Carlos Tavares, est devenu numéro un de l'autre constructeur français.

Les exemples sont nombreux : Thierry Koskas, ancien directeur commercial de Renault, est ainsi devenu en mars senior vice-président et directeur des ventes et du marketing de PSA ; le patron des moteurs de l'alliance Renault-Nissan, Alain Raposo, a pris la tête des moteurs de PSA en 2018 ; et l'actuel directeur industriel de PSA, Yann Vincent, a dirigé par le passé la qualité du groupe au losange et l'exploitation chez Avtovaz.

Anne Abboud - trente ans chez Renault - pilote quant à elle aujourd'hui les concessions de PSA tandis que l'actuel patron des programmes et de la stratégie de PSA, Olivier Bourges, a passé neuf ans chez Renault et Nissan.

Avec Reuters (Bureau de Paris, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle