Le directeur de Google Ideas publie ses bonnes pratiques pour combattre Daech en ligne

, ,

Publié le , mis à jour le 18/11/2015 À 15H52

Vu sur le web Dans une tribune publiée sur le site Foreign Affairs avant les attentats de Paris du 13 novembre, le directeur de Google Ideas a décortiqué l’utilisation que Daech fait du numérique. Jared Cohen y détaille comment l’influence de l’organisation terroriste sur internet pourrait être réduite à néant.


Le directeur de Google Ideas a fait une tribune pour lutter contre Daech sur internet.
 

Jared Cohen, le directeur de Google Ideas, a publié, avant les attentats parisiens sur le site de la revue américaine Foreign Affairs du Council on foreign relations (numéro de novembre/décembre), un texte intitulé “Comment marginaliser Daech en ligne”. Il y détaille la façon dont l’organisation terroriste s’appuie sur le numérique - et fera forcément des émules - mais aussi comment il est possible, selon lui, de le rendre insignifiant sur la Toile.

Une organisation de grande entreprise répliquée en ligne

Jared Cohen insiste : l’organisation terroriste est la première à disposer à la fois d’un territoire physique et digital. Il compare sa structure à celle d’une grande entreprise, avec une direction générale très éduquée, installée en Irak et en en Syrie, qui définit la stratégie idéologique et la répercute sur des managers qui font en sorte de l’exécuter et la diffuser.

Une organisation répliquée en ligne sous la forme d’une pyramide avec quatre niveaux hiérarchiques de “combattants numériques”. Tout en haut, le commandement central des opérations digitales, restreint mais très organisé, donne les ordres et fournit les ressources. Il agit par exemple à travers quelques comptes Twitter “avec des paramètres très stricts de protection et peu de followers”. Mais ces comptes sont néanmoins à l’origine de la plupart des contenus de propagande.

Quatre niveaux de "combattants numériques"

Le deuxième niveau reporte directement au premier, et diffuse les contenus en étant plus exposé. Jared Cohen parle de leur tactique comme d’un “marketing de guerilla”. Il consiste à arroser par exemple les fans de foot avec de la propagande au moment de la coupe du monde. Ils achètent des followers, disposent de comptes de back-up en cas de retrait pour violation des CGU…

Retrouvez l’intégralité de cet article sur L’Usine Digitale.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte