Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le dieselgate devrait coûter 2 milliards d'euros à Volkswagen en 2019

, , , ,

Publié le , mis à jour le 03/01/2019 À 16H32

Les conséquences du "dieselgate" vont coûter à Volkswagen 5,5 milliards d'euros en 2018 et environ 2 milliards en 2019, selon le directeur financier du constructeur automobile allemand. Par ailleurs, 372 000 clients auraient rejoint l'action groupée en justice intentée outre-Rhin.

Le dieselgate devrait coûter 2 milliards d'euros à Volkswagen en 2019
Les conséquences du scandale du "dieselgate" devraient coûter à Volkswagen 5,5 milliards d'euros en 2018 et environ deux milliards d'euros en 2019. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Ernst
© Jonathan Ernst

Depuis la mise au jour du scandale du "dieselgate" en 2015, le groupe allemand Volkswagen a dépensé plus de 27 milliards d'euros dans les litiges judiciaires l'opposant à des actionnaires et des consommateurs mais également au titre de pénalités et d'amendes.

Le constructeur automobile est accusé d'avoir eu recours entre 2009 et 2015 à différentes techniques frauduleuses destinées à minimiser les émissions polluantes de certains moteurs diesel et essence de ses véhicules lors des essais d'homologation. La fraude porte sur plus de onze millions de véhicules construits par le groupe dans le monde.

Plusieurs milliards d'euros à débourser par Volkswagen

Les conséquences de cette affaire vont coûter à Volkswagen 5,5 milliards d'euros en 2018 et environ deux milliards d'euros en 2019, a annoncé Frank Witter, le directeur financier du constructeur automobile allemand, à l'hebdomadaire Börsen-Zeitung. Le coût de cette affaire devrait être d'environ un milliard d'euros en 2020, précise Frank Witter.

Les ennuis ne sont pas finis pour autant pour Volkswagen: 372 000 clients auraient déjà rejoint l'action groupée en justice intentée en Allemagne contre ce géant de l'automobile, qui devrait déboucher sur le premier grand procès intenté par des consommateurs.

 

avec Reuters (Edward Taylor; Pierre Sérisier pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle