Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le diesel mérite mieux qu’un débat passionnel

Publié le

Un vieil adage dit que chaque mot est politique. Il faut donc bien peser ses mots avant de les utiliser à tort et à travers. L’emballement médiatico-politique, la semaine passée, autour des dépassements d’émissions des moteurs diesel de Renault en fournit un exemple criant. Chacun – et surtout l’industrie – a beaucoup à y perdre. Les débats sur les systèmes de dépollution des moteurs et les tests d’homologation des normes ne sont pas forcément sexy (quoi que…). Le « tous pourris, tous menteurs » s’avère bien plus efficace pour faire la une des médias, mais n’incitera pas pour autant l’industrie automobile à devenir plus respectueuse de l’environnement et de la santé humaine. La défiance des consommateurs et des investisseurs ne lui donnera pas les moyens financiers pour appliquer des solutions techniques performantes. Pas plus qu’elle ne permettra l’introduction de normes d’homologation plus proches de la conduite réelle, susceptibles de redonner confiance aux consommateurs. Ségolène Royal est allée trop vite en annonçant, début octobre, qu’un mois plus tard, 100 véhicules auraient été testés alors que le protocole de tests n’existait pas. Elle est encore allée trop vite en mettant en avant un non-respect des normes du Renault Espace, pour rétropédaler ensuite en distinguant la triche de Volkswagen et le retard technique de Renault. La CGT a, elle, réussi un beau coup de com, qui ne sert pas forcément les salariés si l’image du groupe est durablement entachée. Les constructeurs ont trop longtemps profité d’une norme obsolète. Mais tout remettre à plat dans le bruit et la précipitation ne résoudra rien. La commission Royal a testé un peu moins de la moitié des 100 véhicules prévus. Espérons que l’ambiance sera plus sereine lors de la publication des résultats. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle