Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le dialogue social n’est pas une bonne méthode pour réformer, estiment les DRH

Cécile Maillard

Publié le

Utiliser le dialogue social pour réformer n’a pas fonctionné sous le quinquennat Hollande, estime le club de DRH Entreprise et personnel. Il conseille aux entreprises de parier sur un dialogue direct avec leurs salariés, sur un sujet qui les concerne tous : le travail.

Le dialogue social n’est pas une bonne méthode pour réformer, estiment les DRH
Michèle Rescourio-Gilabert
© E&P

A quelques mois de l’élection présidentielle, la note de conjoncture sociale d’Entreprise et personnel est sévère avec la méthode retenue par François Hollande pour réformer le travail. "Placer le dialogue social au centre des réformes n’a pas produit les résultats escomptés", estiment Michèle Rescourio-Gilabert et Jean-Pierre Basilien, auteurs de cette note très attendue chaque année.

L’association de DRH a recensé six lois réformant le dialogue social ou cherchant à apporter un peu plus de flexibilité aux entreprises par le dialogue social (loi de sécurisation de l’emploi, loi Rebsamen, loi Macron, loi El Khomri…). Pour quels résultats ? s’interroge-t-elle. "Aucun sur l’emploi, alors que c’était l’objectif de ces réformes, au début du quinquennat, estime Jean-Pierre Basilien. Cette méthode a-t-elle produit de l’harmonie sociale, autour de réformes qui seraient le fruit de compromis ? La réponse est non." Pour preuve, les mobilisations contre la loi El Khomri.

Complexification du dialogue social

Seule la loi Rebsamen, qui simplifie le dialogue social en entreprise, trouve grâce aux yeux de ces observateurs de l’entreprise. "Mais ses impacts positifs ne se feront sentir que dans cinq ans." Les autres réformes ont surtout complexifié le dialogue social, estime l’association, avec l’exigence d’accords majoritaires pour les questions traitant du temps de travail, et l’introduction du referendum, qui va diviser les salariés plus qu’autre chose…

Entreprise et personnel évoque trois raisons possibles à cet échec des réformes législatives. Une erreur de diagnostic originelle : la culture de l’affrontement reste trop forte en France, il est impossible de concilier des points de vue trop éloignés ; les acteurs de la négociation, syndicaux et patronaux, sont trop conservateurs et refusent le changement ; le gouvernement a mal piloté ces réformes, les recours à l’article 49-3 en attestent. "La recherche d’un compromis a surtout abouti à des demi-mesures", commente Michèle Rescourio-Gilabert. Une autre lecture, portée notamment par la CFDT, consiste à se satisfaire des petits pas tout de même réalisés, même s’ils sont insuffisants.

Ce bilan mitigé de l’efficacité du dialogue social a une conséquence visible : un retour de balancier. Les programmes des candidats à la primaire de droite préfèrent recourir à la démocratie politique (lois ou ordonnances) pour réformer, qu'à la démocratie sociale. Selon l’association, le programme d’Alain Juppé, par exemple, va au bout de réformes envisagées sous ce quinquennat, mais que le gouvernement n’a pas réussi à faire aboutir. Si la droite gagne, elle complètera les demi-mesures, notamment sur le contrat de travail. Mais ne provoquera pas inutilement les syndicats réformistes, estime Entreprise et personnel.

Aux entreprises, la note conseille de se concentrer sur le "dialogue" du dialogue social, et de laisser un peu tomber le "social". Un dialogue qui pourrait être direct avec les salariés, et porter sur le travail. "Dans les années à venir, il faudra faire du dialogue social autrement", conclut Michèle Rescourio-Gilabert.

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle