Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le design numérique à l’honneur du 3e Futur en Seine

Aurélie Barbaux , ,

Publié le

Entretien Pour sa troisième édition, le festival international du numérique Futur en Seine a pour thématique Design, Innovation et Technologie. Du 14 au 24 juin, à Paris et en Île de France, sont présentés 80 prototypes de projets. " Autant de preuves par l’exemple qu’il n’y a pas de numérique sans design ", prévient Jean-Louis Fréchin, en charge de la direction artistique du festival. Interview.

Le design numérique à l’honneur du 3e Futur en Seine © tiseb - Flickr - C.C

L'Usine Nouvelle - Qu’est-ce qui a guidé vos choix dans les projets présentés à Futur en Seine ?
Jean-Louis Fréchin - Les 80 projets et prototypes présentés au Centquatre, à Paris, du 14 au 17 juin dans l’Archipel de l’innovation, ont en fait été sélectionnés par un jury de la Région Île de France. Mais ces projets sont autant de preuves par l’exemple qu’il n’y a pas de numérique sans design. Et les entreprises franciliennes du numérique l’ont bien compris. Les gens qui travaillent sur les data notamment. Ils ont immédiatement intégré le design pour leur solution de visualisation.

Le design est-il donc enfin entré dans les mœurs ?
En tout cas, cette année marque un tournant dans la prise de conscience. C’est l’année du nouveau monde industriel. Et nous voulons faire passer le message. Auprès du public et des entreprises, mais aussi auprès des politiques. La Région Île de France et la Ville de Paris sont déjà sensibilisées sur l’importance du design, mais il faut la réaffirmer auprès des politiques, pour créer de nouvelles collaborations. L’heure n’est plus à expliquer ce qu’est le design, mais à créer de nouvelles relations.

Alors pourquoi une seule conférence sur le design durant le festival ?
Une seule, peut-être. Mais il s’agit de la grande conférence internationale. Et nous avons invité Paolo Antonelli, directrice du département design et architecture du Musée d’art moderne de New York, le Moma. C’est elle qui avait monté les expositions "Design Elastic" et "Talk to me", dédié au design numérique. Elle pourra dire combien le design est important… et partout.

Le Centquatre est-il un bon lieu pour Futur en Seine ?
Le lieu est intéressant car il permet de concentrer les 4 jours du festival. Et le directeur du Centquatre, José-Manuel Gonçalvès a une vision de la culture centrée sur la vie et la cité qui s’adapte bien à la philosophie du numérique, qui est l’âge de l’intelligence partagée, l’âge de la multitude comme le décrit Henri Verdier (le président du pôle de compétitivité Cap Digital, à l’origine du festival). Et le lieu est un peu excentré, ce qui n’est pas plus mal.

Le festival Futur en seine se prolonge, jusqu’au 24 juin avec des évènements partenaires, à Paris et en Île de France.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle