Le design des vins et spiritueux progresse avec « Make a Mark »

La plate-forme collaborative de design souhaite révolutionner le domaine des boissons alcoolisées. Avec dix-huit studios partenaires, l’objectif de « Make a Mark » est de pousser l’innovation créative et technologique du secteur. –

Partager
Le design des vins et spiritueux progresse avec « Make a Mark »
Le projet du studio français Servaire & Co pour Make a Mark.

C’était une des nouveautés du salon Luxe Pack Monaco. Du 27 au 29 septembre, la plate-forme « Make a Mark » a dévoilé son travail pour la première fois. Fruit d’une collaboration de trois ans avec dix-huit studios de design, l’initiative vise à casser les codes des vins et spiritueux. Avec trois entreprises fortes de l’industrie du packaging de luxe à la baguette – Avery Dennison, Estal et Leonhard Kurz –, l’objectif du projet est de révolutionner l’innovation aussi bien créative que technologique dans le domaine de l’emballage pour les boissons alcoolisées tout en mettant l’accent sur le luxe et la durabilité.

Créer des projets de packagings futuristes

Projet Supperstudio pour Make a Mark
Deux mois après l’événement monégasque, la plate-forme se félicite du succès de sa première livraison et de l’accueil reçu auprès des marques. Sur le salon, une galerie a mis en avant les conceptions réalisées pour l’occasion et regroupées au sein d’un livre mis à disposition des visiteurs. « Make a Mark n’est pas un concours de design et le livre n’est pas un catalogue répertoriant les tendances actuelles en matière de design packaging, prévient Vladimir Tyulpinn, le responsable du marché vins et spiritueux chez le fabricant d’étiquettes Avery Dennison. Il présente les prototypes créés par les pionniers du secteur, qui ouvrent la voie à une nouvelle ère en matière de design packaging pour les vins et spiritueux. C’est un projet ambitieux qui a mobilisé plus de 40 partenaires pendant de longs mois afin de créer, dans un premier temps, puis de développer des projets de packaging aussi futuristes. »

Pour les marques, tout l’intérêt réside dans les possibilités qu’une telle émulation peut générer. À la recherche de propositions concrètes, elles attendent des emballages à la fois attrayants et durables. « C’est pourquoi notre galerie de design a suscité un grand intérêt de la part des plus grandes marques du segment des vins et spiritueux et des cosmétiques, assure Gérard Albertí, le Pdg du verrier Estal. Make a Mark a laissé libre cours à la créativité de certains des studios de design les plus primés au monde, en poussant les acteurs de la chaîne d’approvisionnement, dont nous faisons partie, à développer rapidement de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux qui sont véritablement à l’avant-garde en matière de durabilité. »

Se distinguer dans les rayons

Projet JVD Estudio pour Make a Mark
Si quelques exemplaires d’échantillons et des informations supplémentaires sur le livre ou l’initiative sont disponibles sur le site de la plate-forme, l’heure est d’ores et déjà au travail. La participation de Make a Mark au salon Luxe Pack Monaco doit continuer jusqu’en 2023. « Nous avons déjà commencé à travailler sur l’édition 2022 en vue de développer de nouvelles idées qui susciteront l’intérêt des marques qui souhaitent investir dans le packaging de leurs produits pour se distinguer dans les rayons tout en réduisant l’impact des emballages sur l’environnement », conclut Stéphane Royère, le directeur de l’unité commerciale packaging et impression de Leonhard Kurz.

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS