Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le déploiement de la 5G pourrait être retardé en Grande-Bretagne

Publié le

LONDRES (Reuters) - Le déploiement des réseaux G5 au Royaume-Uni pourrait être retardé, a déclaré le ministre britannique de la Culture, Jeremy Wright, précisant qu'il n'entendait pas sacrifier la question de la sécurité à celle du coût économique.

Le déploiement de la 5G pourrait être retardé en Grande-Bretagne
Le déploiement des réseaux G5 au Royaume-Uni pourrait être retardé, a déclaré le ministre britannique de la Culture, Jeremy Wright, précisant qu'il n'entendait pas sacrifier la question de la sécurité à celle du coût économique. /Photo prise le 19 mars 2019/REUTERS/Kai Pfaffenbach
© Kai Pfaffenbach

"Il est probable qu'il y ait un retard dans la préocédure de déploiement de la 5G. Si vous voulez parvenir à la 5G plus vite alors vous le faites sans prendre en compte la sécurité", a-t-il déclaré devant la Chambre des communes.

"Mais nous ne sommes pas prêts pour ça. Donc, je n'exclus pas la possibilité qu'il y ait un certain retard", a-t-il poursuivi. "La question primordiale de ce processus est de s'assurer de la sécurité du réseau".

Les Etats-Unis et la Chine se livrent à un bras de fer sur cette question du contrôle du réseau 5G qui s'est transformé en affrontement géopolitique pour les deux premières économies mondiales. Les enjeux économiques et industriels sont immenses.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo en visite à Londres a expliqué que les Etats-Unis souhaitaient que la Grande-Bretagne garantisse la sécurité de son réseau 5G et que cela déterminera le partage de renseignements entre Londres et Washington.

Les Etats-Unis s'inquiètent des ambitions du géant chinois des télécommunications Huawei sur le marché britannique.

"Les Etats-Unis ont un devoir de s'assurer que les lieux où nous voulons intervenir, les endroits où se trouvent l'information américaine, les endroits où nous avons des agents de la sécurité nationale, nous pouvons agir dans des réseaux fiables", a dit le chef de la diplomatie américaine.

"Concernant la 5G, nous continuons à avoir des discussions techniques, nous faisons clairement connaître nos positions", a-t-il ajouté lors d'un discours.

Insistant sur cette question cruciale, Mike Pompeo a interrogé son auditoire en se référant à l'ancienne Premier ministre Margaret Thatcher.

"Demandez-vous : la Dame de Fer aurait-elle gardé le silence lorsque la Chine viole la souveraineté de pays par la corruption et la coercision ?"

"Une sécurité insuffisante entravera la capacité des Etats-Unis à partager certaines informations sur des réseaux fiables. C'est ce que veut la Chine - diviser les alliances occidentales", a-t-il poursuivi.

(Guy Faulconbridge et Kate Holton; Pierre Sérisier pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle