Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Le départ de Christian Lajoux, président France de Sanofi, tombe au plus mauvais moment

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

Christian Lajoux, le président France de Sanofi, va quitter le groupe pharmaceutique à la fin de l’année. Manque de chance, le plan de restructuration qu’il avait mis près de deux ans à faire accepter aux chercheurs vient d’être retoqué par la justice, tandis qu’un plan social concernant la filiale commerciale serait en cours.

Le départ de Christian Lajoux, président France de Sanofi, tombe au plus mauvais moment © G. Kerbaol - L'Usine Nouvelle

Mauvais concours de circonstances pour Christian Lajoux ! Au lendemain de la décision de justice invalidant en appel le plan de restructuration de la R&D de Sanofi, le groupe pharmaceutique a annoncé, jeudi 2 octobre, le départ de son président pour la France. Depuis l’annonce du plan à l’été 2012, c’est le président France de Sanofi qui avait du le faire accepter dans la douleur par les chercheurs de Sanofi...

Et c’est sans doute Chrisitian Lajoux qui devra lancer, lors du comité d’entreprise du 7 octobre prochain, le plan de départ volontaires pour la filiale commerciale de Sanofi France qui vient d’être révélé. Avec, selon les syndicats interrogés par l’AFP, l'objectif affiché de 200 départs d'ici fin 2016, soit près de 10% des effectifs.

Mais le rôle et la carrière de Christian Lajoux, qui quittera le groupe à la fin de l’année (sans autre précision de la part de Sanofi sur ses activités futures), ne se limitent pas à à ces plans sociaux. Après avoir intégré le premier groupe pharmaceutique français en 1993, il était devenu PDG de la filiale commerciale France, puis Président Europe. Depuis 2009, il est président des activités commerciales, industrielles et de R&D de Sanofi en France. Il avait assuré, sur le territoire français, les spectaculaires fusions de Sanofi avec les laboratoires Synthélabo en 2000 et avec Aventis en 2004, pour donner naissance à l’une des trois big pharmas mondiales.

A la tête du syndicat de l’industrie pharmaceutique lors de l’affaire Mediator

Président du syndicat de l’industrie pharmaceutique (Leem) durant trois mandats, Christian Lajoux avait multiplié les apparitions médiatiques lorsque qu’il avait dû se faire le porte-parole des laboratoires lors de la crise sanitaire de la grippe H1N1 en 2009, puis lors du scandale du Médiator deux ans plus tard. Cette affaire avait mis en exergue des mauvaises pratiques au sein de l’industrie pharmaceutique, conduisant le Leem à créer un comité d’éthique indépendant, tandis que le gouvernement réformait le système du médicament et imposait plus de transparence dans les liens entre laboratoires et médecins.

En 2012, Christian Lajoux a rejoint le conseil exécutif du Medef en tant que président de la Fédération Française des Industries de Santé. A la demande de Pierre Gattaz, il a mis en place un Comité transverse des entreprises de Santé au sein du Medef. Le nom de son successeur n’a pas encore été dévoilé par Sanofi.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle