Le déficit public se creuse à 2,7 % du PIB

Partager

Le président Nicolas Sarkozy avait promis le 9 juillet dernier un déficit public de 2,4% du produit intérieur brut pour 2007. Raté. Il s'élève à 50,3 milliards d'euros, soit 2,7% du PIB, après trois années d'amélioration, selon les chiffres publiés ce matin par l'Insee,

Après trois années de hausse consécutive, le taux des prélèvements obligatoires diminue de 0,4 point et représente 43,5% du PIB fin 2007, après 43,9% en 2006. Le phénomène s'explique par une hausse modérée des impôts. Les cotisations sociales ont, quant à elles, augmenté de 3,9%.

Le déficit public qui comprend les comptes de l'Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales se "dégrade de 7,7 milliards d'euros car la progression des dépenses (+04%) est plus dynamique que celle des recettes (+3,4%)", explique l'institut de statistiques. La dette publique, elle, atteint 64,2% du PIB fin 2007, après 63,6% en 2006, avec un montant en hausse de 5,2% à 1.209,5 milliards.

Le ministre du Budget Eric Woerth pointe "un dérapage des dépenses des collectivtés locales" de l'ordre de 0,2 point. "Elles ne dégagent pas assez d'auto-financement pour financer leurs investissements, il y a un vrai problème", avoue le ministre.

La réaction de Bercy ne s'est pas fait attendre. Le gouvernement a revu à la hausse son objectif de déficit public pour 2008, visant désormais 2,5% du PIB contre 2,3% prévu initialement, selon un communiqué publié cet après-midi par les ministères de l'Economie et du Budget.

La France fait ainsi figure de mauvaise élève puisqu'elle se rapproche du seuil limite des 3% fixés par le Pacte de stabilité européen. Une période délicate s'annonce pour l'Hexagone qui prendra la présidence de l'Union européenne le 1er juillet prochain.

C. R.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS