Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

«Le déblocage des stocks stratégiques ? Nous n’en voyons pas la couleur»

, ,

Publié le

Pénurie essence Les distributeurs de gazole aux professionnels sont aujourd’hui laissés pour compte des mesures gouvernementales contre la pénurie. Frédéric Plan, porte-parole de la Fédération française des combustibles carburants et chauffage (FF3C), explique pourquoi à l’Usine Nouvelle.

«Le déblocage des stocks stratégiques ? Nous n’en voyons pas la couleur»

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Qui représentez-vous ?

Notre réseau gère la distribution en aval des produits pétroliers. Nous représentons environ 2.000 entreprises hétéroclites : des filiales de pétroliers, des  indépendants, des petites entreprises du BTP… Nous livrons 92% du fioul domestique en France, la quasi-totalité du gazole en vrac aux entreprises qui disposent de cuves (transporteurs, autocaristes, BTP…), et le réseau des 3.500 stations services rurales et secondaires, dont personne ne veut aujourd’hui.

Quel est l’impact de la pénurie sur vos activités ?

Distributeurs de gazole aux professionnels et de fioul

• La France consomme 40 millions de mètres cubes de gazole par an.
• Les 7 à 9 millions de mètres livrés directement aux professionnels sont apportés par les citernes des distributeurs de la FF3C.
• Le reste du gazole est distribué dans les stations-services. La FF3C livre les 3.500 stations services rurales et secondaires sur les 12.000 et quelque que compte l’Hexagone. Elle fournit donc 10% des pompes françaises.
Nous souffrons énormément de la pénurie de gazole. La crise actuelle et la pénurie de produits pétroliers a commencé par l’amont : le port autonome de Marseille, où sont livrés les barils de brut, est bloqué depuis trois semaines, et les 12 raffineries françaises ont suivi. Le marché sur lequel nous nous approvisionnons s’est donc en partie tari.

A cela s’est ajoutée la désorganisation logistique, et la difficulté posée par des embouteillages aux centres de stockage. Nous comptons 8.000 véhicules citernes. Mais les 5.000 véhicules citernes qui livrent les stations-services accessibles au grand public ont un temps d’attente de 5 à 7 heures devant les dépôts de carburant encore ouvert. Elles doivent parfois faire des détours de 100 km pour lorsque leur dépôt habituel est bloqué.  En définitive, ces 5.000 véhicules citernes n’en représentent physiquement que la moitié, soit 2.500. La capacité logistique est atteinte. Cela a des répercussions sur notre activité stations-services et gazole vrac.

Pourtant, des mesures ont été prises par le gouvernement  ce matin. Cela ne vous soulage-t-il pas ?


Le déblocage des stocks stratégiques et la mutualisation de ces stocks ont été annoncés. Mais nous n’en voyons pas la couleur. Pour nous, la situation ne s’est pas améliorée. J’espérerais qu’elle reste stable, mais elle risque même d’empirer. Ces stocks stratégiques, nous n’y avons pas accès. Ceux qui bénéficient des mesures que vous citez sont nos fournisseurs : les importateurs de carburant ou les raffineurs (Total, Esso, Petroplus pour les raffineurs, mais aussi une vingtaine d’importateurs tels que les enseignes de la grande distribution, Bolloré énergie, Picoty ainsi que Thevenin & Ducrot qui livrent les stations services siglées Avia… NDLR ). Il faudrait que ces derniers aient une attitude civique et répartissent la ressource sur l’ensemble du réseau.

Le gouvernement a pour l’instant pris des mesures pour gérer l’amont de la production de  carburant. Reste maintenant à gérer l’aval : les importateurs et les raffineurs ont une distribution intégrée, mais quid de nos 2.000 entreprises, qui  distribuent également du carburant? Nous avons besoin d'acheter ce carburant aux importateurs et aux raffineurs pour livrer les stations-services, les entreprises, et les particuliers.

Quelles sont les livraisons qui vous posent le plus de problèmes ?

La fourniture de gazole en vrac aux transporteurs, aux ambulanciers, aux PME du bâtiment. Nos entreprises vont à Feluy en Belgique pour s’approvisionner. Nous faisons beaucoup appel à la solidarité européenne. Reste que tout le Nord-Est de la France veut aller en Belgique : les prix tiennent compte de la situation !

Pourtant, Olivier Nierinck, porte-parole francophone de la BRAFCO, la Fédération Belge des Négociants en Combustibles et Carburants, nous a expliqué que les prix du carburant à la pompe étaient plafonnés en Belgique. Est-ce faux ?

Ce qu’il ne vous a pas dit, c’est que ce n’est pas le cas pour les prix de gros. Pour les prix à la pompe, c’est vrai, les prix sont plafonnés. Sur le marché de gros, actuellement, nous achetons le gazole 30 euros plus cher par mètre cube que la normale. Ce qui fait 3 centimes au litre de plus ! Si l’on ajoute à  ça la distance parcourue et le personnel mobilisé,  cela rajoute encore 2 à 3 centimes au litre de gazole. La Belgique nous rend bien des services, mais cela a un prix.

Comptez-vous demander au gouvernement une plus juste répartition en aval ?


On est en pénurie. Des bagarres éclatent en Picardie à la station-service quand la citerne de ravitaillement arrive ! Le bon sens voudrait que les provisions de carburant disponibles soient réparties équitablement sur tous les réseaux de distribution. Nous étions à la réunion avec François Fillon hier. Nous faisons passer le message mais tout le monde a tendance à ne voir que les raffineurs et les grandes surfaces.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

31/10/2010 - 16h33 -

vENEZ CHERCHEZ DE L'essence 098°/° d'octane à ASNIERES 9260O ET V OUS ME DIREZ SI VOUS EN TROUVEZ ...!!!

SEUL LE GAZ OIL EST APPROVISION N 2 §§

cOMME D'ABITUDE MENSONGE SUR MENSONGE
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle