Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le Danemark choisit le F-35, une bonne opération pour Lockheed Martin qui présentera son avion cet été

Pierre Monnier , ,

Publié le

Le Danemark a officialisé son choix d’acquérir 27 F-35 le 9 juin. L’appareil fabriqué par Lockheed Martin viendra remplacer la flotte danoise à partir de 2021. Une bonne promotion pour l’avion de chasse américain qui fera ses débuts officiel en juillet lors du salon aéronautique de Farnborough.

Le Danemark choisit le F-35, une bonne opération pour Lockheed Martin qui présentera son avion cet été © Lockheed Martin

La Danemark devient le onzième pays à acquérir le fameux F-35 de Lockheed Martin. L’avion de chasse américain viendra remplacer la flotte danoise de F-16 vieillissante à partir de 2021. Le gouvernement danois a annoncé le 9 juin que les 27 appareils seront livrés sur une période de six ans. Le contrat est estimé à 39 milliards de dollars canadien, soit environ 27 milliards d’euros.

Une éclaircie dans le calvaire

Cette annonce intervient tout juste un mois avant l’entrée en scène de l’engin sur le marché aéronautique. Le F-35 sera présenté, d’abord au sol, du 8 au 10 juillet au RIAT, un événement organisé par la Royal Air Force près d’Oxford. Puis en vol, toujours en Angleterre, au salon aéronautique de Farnborough du 11 au 17 juillet.

L’avion de combat furtif de Lockheed Martin aurait déjà dû voler à Farnborough en 2014, mais sa participation avait été annulée au dernier moment après un incendie de moteur. Le F-35 a en effet eu un développement catastrophique : retards à répétition, dépassements de coûts. A tel point que le programme F-35 est devenu le plus cher du Pentagone avec une enveloppe de 400 milliards de dollars (353 milliards d’euros) pour une production à venir de près de 2 500 appareils.

"Un développement achevé en 2018"

Pourtant, les problèmes semblent se faire de plus en plus rares à en croire le général américain Chris Bogdan. Le responsable du développement de l’appareil assure que "l’essentiel du travail sera achevé d’ici le début de l’année 2018". Cela n’empêche pas les livraisons d’avoir lieu puisque 155 avions ont déjà été produits et 53 doivent être livrés cette année.

Malgré sa conception toujours en cours, le F-35 est entré officiellement en fonction à l’été 2015 puisque les Marines américains ont reçu une dizaine d’avions dans sa version B, celle qui permet un atterrissage vertical. L’US Air Force possède elle des F-35 A, atterrissage classique. Les deux unités militaires ne peuvent cependant pas utiliser le potentiel total des avions de combat car les modèles fournis n’ont pas été doté de l’ensemble des capacités d’armement.

Rassurer les clients

En début d’année, la Grande-Bretagne semblait se lasser des retards répétés du programme. Avec la plus grosse commande, l’annulation de l’achat de 138 appareils serait un échec cuisant pour Lockheed Martin. Mais depuis plusieurs mois, c’est le Canada qui inquiète.

Premier ministre depuis fin 2015, le Canadien Justin Trudeau avait affiché ouvertement sa volonté de se retirer du programme F-35 durant sa campagne. Il ne cesse de remettre en cause les capacités de l’avion au Parlement. "Les conservateurs se sont accrochés à un avion qui ne fonctionne pas et qui est loin de fonctionner", a-t-il lancé face à ses opposants. Le politique envisage désormais un nouvel appel d’offre et pourrait se tourner vers le Super Hornet pour remplacer les F-18 canadiens.

La chaîne publique CBC révélait le 6 juin que le Canada n’avait pas honoré un paiement de 32 millions de dollars relatif à sa contribution dans le développement du F-35.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle