Le cuisiniste Manuest face à la tempête

Capital

Partager

Selon un porte parole de la direction, la société Manuest « a frôlé le dépôt de bilan ». Implanté à Châtenois dans les Vosges et filiale de production du cuisiniste VGC, Manuest commercialise principalement ses produits sous la marque Vogica.

Un accord intervenu « dans la nuit du 1er mai », entre le principal actionnaire, les banques et l'Etat. Il a permis à Manuest de sortir provisoirement de cette situation financière difficile.

« Nous sommes confrontés à un effet ciseau, qui conduit à des difficultés de trésorerie. Ainsi, la crise de l'immobilier auquel le marché de la cuisine est très lié, génère, depuis l'automne dernier, une baisse des ventes de plus de 15%, avec des pics à 40%. Alors que notre compétitivité est insuffisante, nous sommes par ailleurs concurrencés par les produits d'importation », poursuit un porte-parole qui précise que la direction étudie actuellement différentes solutions pour redresser la barre.

Le groupe VGC, qui emploie 1 300 salariés, a réalisé un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros en 2008, mais enregistré un résultat négatif de plus de 10 millions d'euros.

En parallèle, inquiets, les représentants du personnel des 350 salariés de l'usine, ont mandaté le cabinet Secafi-Alpha, afin qu'il réalise un audit qui devrait leur permettre de présenter des contre-propositions. L'ensemble de ces projets seront examinés lors d'une réunion du comité d'entreprise le 2 juin prochain à l'issue de laquelle la direction fera connaître sa position concernant l'avenir de l'entreprise.

Créé en 1959, Vogica avait déposé son bilan en 1991. Elle avait été placé en redressement judiciaire avant d'être repris deux ans plus tard par Patrick Lasry, accompagné par les fonds Chequers Capital et Forde Holding. Vogica avait repris aussi la société Manuest, à Châtenois, dans les Vosges, une ancienne coopérative ouvrière de production, créée en 1970 et en liquidation.

En 2004, à l'occasion de la sortie de Chequers Capital, le fonds d'investissement Arcapita, filiale d'Arcapita Bank baséeà Bahreïn, a pris 85 % du capital de VGC. Le groupe Castorama, partenaire des nouveaux repreneurs, s'était associé à cette deuxième opération, intéressé par la distribution au sein de son réseau de cuisines en kit, qui représentent actuellement 45 % de l'activité du cuisiniste.

De notre correspondant en Champagne-Ardenne, Pascal Ambrosi

L'édition 2008-2009 de « L'ATLAS DES USINES » est en vente. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 785 sites de production de plus de 85 salariés implantés en France. Il est en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS