L'Usine Aéro

Le CSeries de Bombardier, concurrent imminent de Boeing et Airbus

Olivier James , ,

Publié le

Le groupe de Montréal vient d’obtenir l’autorisation de vol d’essai pour son dernier né, le CSeries. Bombardier compte bien concurrencer avec ce modèle les géants Airbus et Boeing.

Le CSeries de Bombardier, concurrent imminent de Boeing et Airbus © Bombardier

Il pourrait enfin prendre son envol. Après une série de reports de son vol inaugural, le CSeries de Bombardier pourrait enfin parader dans les airs. Le groupe canadien a obtenu vendredi 30 août l'autorisation de vol d'essai de Transports Canada. Selon l’AFP, "des sources industrielles ont indiqué avoir reçu une invitation à 'célébrer le premier vol' le 17 septembre à l'usine principale de Bombardier, au nord de Montréal".

Pour le groupe, c’est peut-être le début d’une nouvelle ère industrielle, après plusieurs mois de retard. Bombardier souhaite en effet concurrencer frontalement l’A320 d’Airbus et le 737 Max de Boeing. La gamme de monocouloirs CSeries est conçue pour le marché des avions de 100 à 149 places. Le CS100, destiné avant tout aux compagnies régionales, comportera 110 places. Quant au CS300, version allongée de l’avion, en comptera 130.

Un décollage difficile

Ses atouts ? Le CSeries, dont le premier vol était initialement prévu fin 2012, sera pourvu de moteurs produits par Pratt & Whitney : ils devraient permettre une baisse de la consommation de carburant de 20%. Bombardier met aussi en avant la conception de l’appareil, plus léger que ses concurrents, qui devrait permettre de réduire les niveaux de bruit et d’émissions.

Reste que les ventes du CSeries restent pour l’instant faibles. Si Bombardier a enregistré à l’heure actuelle 388 commandes et engagements, seules 177 commandes fermes ont été signées. Des chiffres bien loin de ses concurrents : Airbus a enregistré plus de 2200 commandes fermes pour son A320neo, qui sera, pour certains appareils, équipé de moteurs également produits par Pratt & Whitney, et Boeing fait état d’environ 1500 commandes pour le 737 MAX.

Le CSeries arrive donc dans un marché asséché par les deux grands leaders, raflant ces derniers mois les commandes de leurs best-sellers remotorisés. Cinq ans après le lancement du programme CSeries, Bombardier semble donc à la fois près à prendre un virage stratégique mais loin de connaître le succès.

Olivier James

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte