Le crowdsourcing a-t-il atteint ses limites ?

Aurélie Barbaux ,

Publié le

À trop en abuser, le crowdsourcing (sollicitation d’idées innovantes auprès des internautes), ne risque-t-il pas de nuire à ceux qui le pratiquent ? En tout cas, à ceux qui le dévoient, sûrement. 

Le crowdsourcing a-t-il atteint ses limites ? © Aurélie Barbaux

[mis à jour le 17/01/13] Prenez Novedia Group. Cette agence, créée en 2003 et qui a "pour ambition de se positionner sur toute la chaîne de valeur du digital pour apporter l’accompagnement agile et complet que ce canal nécessite", accompagne techniquement CityzenCar, spécialisée dans le partage de véhicule, dans son lancement de ses " Cityzen App Awards".

En fait, il ne s’agit rien de moins que d’un concours, ouvert aux développeurs européens, pour concevoir des applications innovantes autour de la Cityzenbox, une solution électronique installée dans les véhicules qui permet de donner accès à la voiture via son téléphone portable. "Les développeurs auront même pour ce faire à disposition un écosystème complet, fourni par les partenaires techniques du projet : MobiquiThings (fournisseur de la connectivité de la Cityzenbox) et Novedia (plateforme Hubiquitus Temps réel permettant de développer facilement les futurs services)", précise le communiqué.

A priori, pourquoi pas. Ce n’est pas le premier concours sollicitant la créativité des internautes. Sauf que, lorsqu'on lit "Ce concours vise à imaginer les usages de demain autour du partage de véhicule : mise en relation, alerting, géolocalisation, co-voiturage, gestion de flotte, logistique… ", on ne peut s’empêcher de penser que CitizenCar est définitivement en panne d’innovation. Son agence aussi.

La sensation de malaise s'amplifie à la lecture des lots proposés aux gagnants : un Google Nexus 7, ainsi qu’un an d’accès gratuit à la plateforme CityzenWare pour développeur pour l’application élue la plus innovante, un robot Sphero pour le 2e prix et un robot My Keepon pour le 3e. Une idée innovante vaut-elle si peu cher ? Même pas un emploi, ou des royalties sur l’apps !

Certes, il est (était ?) de tradition que les développeurs du web, travaillent pour la gloire, pour le plaisir, même. Certes les écoles sont avides de ces concours qui leur offrent à bon prix des cas concrets pour exercer leurs étudiants. Mais est-ce encore vrai ? Le travail gratuit est-il encore valorisant ? Voire admissible ?

Qui est derrière un tel concours ? Comme sésame de son savoir-faire, Novedia revendique, sur le communiqué "être un acteur reconnu sur le marché de la voiture connectée (avec le développement du service "Peugeot Connect Apps" dans les 208 pour PSA)". Une superbe appli, à côté de laquelle j’avoue être passée. Vite, rattrapage sur le site. Une fois décrypté le jargon informatique (motorisation du portail applicatif (socle logiciel), environnement embarqué du véhicule, cycle de vie des offres, système d’information…), on comprend qu’il s’agit d’une plateforme informatique pour accéder… à la notice du véhicule. Je caricature. J’avoue. C’est plus que ça. Mais bon. Cela sent le développement ultra propriétaire, même si un partenariat avec Bouygues Telecom est évoqué.

Pour le reste, les références de Novedia sont plutôt prestigieuses, mais toujours très techniques (plateforme Windows 8 pour France 24 par exemple).

Finalement, faut-il laisser les pros de l’informatique jouer seuls avec le numérique ?

Aurélie Barbaux

PS. (ajouté à la demande de Novedia) : Novedia tient à préciser qu'elle n'est pas l'agence de communication de CityzenCar, mais partenaire technologique. Et qu'elle n'a pas conseillé ce concours,  elle lui prête juste gratuitement sa plateforme open source Hubiquitus, parce que c'est une stat-up innovante qu'ils souhaitent soutenir. Leur responsable communication  confirme que Novedia est une entreprise très technologique, qui se positionne de plus en plus sur le conseil numérique.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

17/01/2013 - 15h50 -

Evidement, le crowdsourcing a surement de très beaux jours devant lui si il y a une communauté derrière qui va booster le développement de cette technologie.
Répondre au commentaire
Nom profil

16/01/2013 - 23h10 -

Le Crowdsourcing a surement de très beaux jours devant lui avec de nombreux projets innovants qui ne cessent de fleurir.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte