Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le creusois Codéchamp a fabriqué les codeurs optiques de Rosetta

Marine Protais , , ,

Publié le

Une PME de Champagnat (Creuse) a réalisé les cinq codeurs optiques de Rosetta. L'entreprise élabore actuellement les codeurs des sondeurs des futurs satellites météorologiques européens.

Le creusois Codéchamp a fabriqué les codeurs optiques de Rosetta
Codéchamp fabrique des codeurs optiques de haute résolution pour la défense et le spatial
© Codéchamp

De la Creuse à l'espace ! Le voyage semble improbable. Les cinq codeurs optiques de la sonde Rosetta ont décollé de Champagnat, un gros bourg de la Creuse, situé près d’Aubusson. Sans les capteurs conçus et fabriqués par  Codéchamp, une PME qui emploie 45 salariés, la sonde européenne n'aurait pas pu se diriger et mener à bien sa mission d'observation de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. "Les codeurs optiques pour l'activité spatiale calcule un mouvement angulaire de grande précision. Ils sont conçus pour supporter l'environnement spatial, notamment les radiations, le vieillissement et la température", explique Alain Grass, le directeur technique de Codéchamp.

La PME revendique le leadership européen des codeurs optiques pour l'activité spatiale. Deux codeurs livrés par Codéchamp au Centre national d'études spatiales (Cnes) indiquent la position angulaire de l'antenne de Rosetta qui communique avec la terre, deux autres placés sur les panneaux solaires aident le satellite à s'orienter vers le soleil, sa principale source d'énergie. Le cinquième codeur transmet la position de Midas, l'un des onze instruments de l'orbiteur conçu par l'Agence spatiale européenne (ESA). Midas analyse les particules de poussière cométaires. "Le challenge était gigantesque : Rosetta a voyagé dix ans, mais les résultats sont optimums", se félicite Alain Grass.

Née dans les années 1980, Codéchamp s'est installée dans la Creuse pour des raisons logistiques. "Notre premier investisseur et le premier ingénieur de l'entreprise venaient de Champagnat", souligne le directeur technique. En plus d’une activité militaire sur laquelle elle ne communique pas, la société a développé depuis les années 1990 des applications spatiales en lien avec le Cnes. Celles-ci génèrent désormais la moitié du chiffre d'affaires qui s’élevait l’an dernier à 5 millions d'euros. "Les codeurs optiques de Rosetta ont été conçus au début des années 2000, aujourd'hui nous élaborons des codeurs avec des mécanismes de plus grande précision", annonce Alain Grass.

Des codeurs pour les satellites météorologiques européens

Codéchamp a travaillé notamment pour la famille de satellites optiques Pléiade, chargés de l'observation de la Terre, et la famille Metop, des satellites météorologiques conçus par l'Agence spatiale européenne (ESA). La PME creusoise développe actuellement des codeurs optiques absolus de très haute résolution qui équiperont les mécanismes développés par l'entreprise Sener (Espagne) pour les instruments Imageur et Sondeur du système satellitaire Meteosat de troisième génération (MTG) développé par l’ESA en collaboration avec Eurometsat, l'Organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques.

"Nous élaborons également des codeurs optiques pour l’instrument Iasi-NG. Celui-ci utilisera des mécanismes d’une grande précision développés par Airbus Defence and Space à Toulouse pour le Cnes. Iasi-NG équipera les futurs satellites Metop-SG de l’ESA", annonce Alain Grass. Grâce à ces deux familles de satellites dont les lancements sont prévus en 2017 et 2021, "l'Europe sera dotée du système d'observation météorologique le plus innovant du monde". D’ici là, Rosetta devrait avoir livré pas mal de secrets sur le processus de formation et l’origine du système solaire…

Marine Protais

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle