Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le coût horaire dans l’industrie semblable en France et en Allemagne

,

Publié le

Selon une étude de l’Insee publiée ce 22 février, la main d’œuvre est restée plus chère en France qu’en Allemagne entre 1996 et 2008. Avec pour seule exception l’industrie.

Le coût horaire dans l’industrie semblable en France et en Allemagne © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le coût horaire est resté le même dans l’industrie dans les deux pays autour de 33 euros. Les deux pays sont donc placés dans le groupe des pays à fort coût. Dans certaines filières de l’industrie, comme l’automobile, le coût horaire allemand est même plus élevé qu’en France. Il est dans ce domaine de 43,14 euros en Allemagne contre 33,38 euros en France. C’est le plus élevé d’Europe.

L’étude de l’Insee précise que le coût horaire augmente en fonction de la taille de l’entreprise. Les entreprises de l’industrie française avec plus de 1 000 salariés enregistrent un coût horaire supérieur de 50% à celui des entreprises de 10 à 49 salariés. Dans les grandes entreprises allemandes, le coût est multiplié par deux.

Modération salariale

L’évolution du coût horaire a été beaucoup moins rapide en Allemagne qu’en France durant cette période. En effet, dans l’industrie allemande, la hausse est de 1,9% contre 3,4% par an en France. L’Allemagne arrive en 4ème position dans le classement des pays au coût horaire élevé. Contre la place de leader en 1996. La France arrive en 5ème position en  2008. La situation de l’Allemagne s’explique par la modération salariale pratiquée outre-Rhin et par une réduction du taux de cotisation patronale équivalent à un point de TVA.

En termes de compétitivité, l’Insee estime que les écarts de coût horaire au sein de l’Union européenne sont partiellement compensés par la productivité. Dans l'industrie, ce coût moyen de la main d'œuvre par unité produite a baissé entre 1996 et 2008 dans un certain nombre de pays, dont la France (-0,5% par an) et l'Allemagne (-0,7%). La productivité y a progressé plus vite que le coût horaire. En revanche, dans les services, le coût salarial unitaire évolue à la hausse pour l'ensemble des pays de l'ex-UE.

Cotisations patronales

Selon l’Insee, à moyen terme le taux de cotisations sociales employeurs n’est pas déterminant du coût horaire. "Seul le niveau global de taxe compte, pas la répartition entre cotisations sociales employeurs, cotisations sociales salariés et impôt sur le revenu", assure l’étude.

L’Insee prend pour exemple la situation du Danemark et de la Suède. Les cotisations patronales ne représentent que 7% du coût de la main d’œuvre au Danemark, contre 30% en Suède. Malgré tout, les deux pays ont des coûts horaires assez proches, mais le salarié danois paye beaucoup plus d’impôt sur le revenu.

Dans les autres secteurs marchands, la main d’œuvre est restée plus onéreuse en France qu’en Allemagne. En 2008, le coût horaire dans le secteur marchand restait plus élevé de 2,83 euros en France qu’en Allemagne. Dans les services l’écart est encore plus impressionnant, car la France se trouve dans le groupe des pays à fort coût alors que l’Allemagne n’est que dans le groupe moyen.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle