Le contrat de 4 milliards d'euros remporté par la RATP en 2016 validé par le Conseil d'Etat italien

Autolinee Toscane, une filiale de RATP Dev, exploitera bien pendant onze ans quelque 3 000 bus urbains et autocars régionaux de cette région d'Italie, a récemment confirmé le Conseil d'Etat du pays. Une annonce qui met un terme à près de cinq ans de bataille judiciaire menée par un autre prétendant à ce contrat, d'une valeur de quatre milliards d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le contrat de 4 milliards d'euros remporté par la RATP en 2016 validé par le Conseil d'Etat italien
Le contrat porte sur un total de 3 000 bus et autocars.

Le Conseil d'État italien a validé la régularité de l'appel d'offres pour l'exploitation de bus urbains et autocars de Toscane, ce qui permet de débloquer un contrat de quatre milliards d'euros décroché en 2016 par la RATP, a annoncé le groupe jeudi 24 juin. Cette décision de justice douche les derniers espoirs de Mobit, une filiale de la compagnie publique des chemins de fer italiens FS qui avait déposé de nombreux recours lorsqu'elle avait appris qu'elle n'avait pas été choisie.

5 300 salariés au total

Signé en août 2020, le contrat porte sur l'exploitation pendant onze ans de bus urbains et autocars régionaux par Autolinee Toscane, une filiale de RATP Dev (la branche du groupe consacrée aux opérations concurrentielles à l'extérieur du monopole historique d'Ile-de-France). Il concerne 3 000 bus, dont 2 100 doivent être remplacés durant la période du contrat, 90 dépôts répartis sur toute la Toscane et 5 300 employés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

« Ces cinq années ont retardé la mise en place d’un service restructuré et plus fonctionnel, d’un système de billetterie unique, facile et accessible, d’une maintenance efficace, d’une optimisation de l’organisation avec une seule entreprise au lieu de 22. Cinq années qui auraient également permis la mise en circulation de plus de 1 300 nouveaux bus et qui en revanche ont engendré un surcoût de 40 millions d'euros pour la Région Toscane », a déploré dans un communiqué François Mazza, directeur exécutif RATP Dev Italia. La date de mise en service n'a pas encore été précisée.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS