Quotidien des Usines

Le contournement de Total à Donges se concrétise enfin

, , , ,

Publié le

La voie ferrée passe au cœur de la deuxième raffinerie de France. Le contournement de Total à Donges (Loire-Atlantique), qui fut longtemps un serpent de mer, devrait être réalisé d’ici à 2021. Ce projet de 150 millions d'euros sera payé, pour un tiers, par Total.

Le contournement de Total à Donges se concrétise enfin
Raffinerie Total de Donges
© Total

C'est, en France, l'unique projet de contournement ferroviaire d'un site industriel, en l'occurrence celui de de la raffinerie de Donges, en Loire-Atlantique. Pas moins de 60 trains passent quotidiennement au cœur de ce site exploité par Total. C'est donc un décor insolite fait d'entrelacements de conduits et de tubes en tous sens qui s'offre au voyageur venant de Nantes ou de Paris et allant vers Saint-Nazaire ou La Baule. Pendant des décennies, le projet de contournement, pour des raisons évidentes de sécurité, fut un serpent de mer. Il entre aujourd'hui dans une phase concrète. Total, qui emploie 700 salariés sur le site, en a été le déclencheur. L'industriel ayant posé le contournement comme condition sine qua non de lourds investissements de modernisation sur le site, à hauteur de 350 millions d’euros.

150 millions d'euros

SNCF Réseau, le maître d'ouvrage, vient donc de préciser le calendrier de l'enquête publique pour le contournement, lequel est programmé entre la mi-juin et la mi-juillet, la déclaration d'utilité publique étant attendue pour la fin 2017. La voie ferrée empruntera un tracé nord, entre le bourg de Donges et le nord de la route départementale 100 qui sera conservée. Le site à contourner comprend, sur 350 hectares, la raffinerie, un site emplisseur de gaz de pétrole liquéfié (Antargaz) et un stockage de carburants (SFDM). Entre temps, au premier semestre 2017, un comité de pilotage réunissant les acteurs du projet finalisera le schéma de financement. En décembre dernier, un protocole, établissait le principe d'un partage du coût des travaux (150 millions d'euros dont 3 millions d'euros d'études déjà engagées) entre les pouvoirs publics (État, SNCF réseau), Total et les collectivités.

Les travaux doivent commencer en 2019 pour une mise en service en 2021. "Dès lors, les premiers appels d’offres seront lancés en 2018/2019 pour les principaux travaux", précise Guillaume Bedel, le directeur du projet chez SNCF Réseau. L'opération porte principalement sur la construction de 4,5 km de rails supplémentaires. Le choix d'un "grand contournement" de 15 à 20 km par le nord aurait représenté un coût astronomique et des obstacles techniques et environnementaux presque insurmontables.

Dix entreprises à relocaliser

L'opération permettra de maintenir la desserte ferroviaire du Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire et de rapprocher la commune de Donges de sa gare avec la création d'une nouvelle halte. Une dizaine d'entreprises, représentant quelque 500 salariés devra être relocalisée sur la commune, la plus importante étant le transporteur Lorcy, qui emploie 150 salariés.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte