Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le constructeur de voitures électriques Fisker en faillite

Sylvain Arnulf , ,

Publié le

Le constructeur de voitures électriques haut de gamme Fisker s’est placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites. Il pourrait être vendu à la société Hybrid Technology.

Le constructeur de voitures électriques Fisker en faillite © Flickr CC - David Villareal Fernandez

Mauvais "Karma" pour le constructeur de voitures électriques américain Fisker. L’entreprise s’est placée le 22 novembre sous la protection de la loi américaine sur les faillites. Son modèle phare, la Karma, vendue autour de 100 000 dolllars, a séduit de nombreuses personnalités (comme Léonardo di Caprio et Ashton Kutcher) mais ses ventes restent faibles. En mars, le fondateur de l'entreprise Henri Fisker a quitté le groupe. Trois quarts des salariés ont été licenciés dans la foulée. Le gouvernement américain avait pourtant misé sur cette société pour développer les voitures vertes, lui accordant de nombreux prêts.

reprise par "Hybrid technology" ?

Dans un communiqué cité par l'AFP, Fisker explique que la procédure est destinée à "faciliter" la cession de l'intégralité de ses actifs à une autre société, Hybrid Technology. Cette dernière a aussi repris 170 millions de dollars de crédits que le gouvernement américain avait accordés au constructeur. "Après avoir évalué toutes les autres solutions, nous pensons que la vente à Hybrid et la procédure de faillite sont la meilleure solution pour maximiser la valeur de Fisker Automotive pour le bénéfice de toutes les parties", a commenté Marc Beilinson, responsable de la restructuration du contructeur, dans un communiqué."Les technologies de Fisker Automotive et ses capacités de développement de produits continueront de montrer la voie dans l'évolution de l'industrie automobile sous la direction de Hybrid", a-t-il assuré.

série de faillites

Les difficultés de Fisker font suite à une série de faillites dans la green tech américaine.  Il y a un an, c’était le fabricant de batteries A123 Systems qui se mettait en faillite. Un échec pour l’administration Obama qui a fait du développement des voitures "propres" l'une de ses priorités. Seul le petit constructeur Tesla tire son épingle du jeu.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle