Le constructeur automobile Tesla restera coté en Bourse

Le constructeur de voitures électriques Tesla restera finalement coté en Bourse. Le PDG de l'entreprise, Elon Musk, a annoncé le 24 août qu'il renonçait à cette idée qui a suscité le scepticisme de la communauté financière.

Partager

Le constructeur automobile Tesla restera coté en Bourse
Le feuilleton du mois d'août prend fin : Tesla va rester en bourse.

Elon Musk ne souhaite plus faire sortir Tesla de la Bourse. Le vendredi 24 août, via un communiqué publié sur le site de l'entreprise, le PDG explique qu'il abandonne son idée en raison des commentaires des actionnaires et aussi parce que la mise en oeuvre de son idée est chronophage. Il ajoute que sa conviction qu'il y avait plus qu'assez de financement pour faire radier l'entreprise de la cote avait été renforcée pendant qu'il étudiait le dossier. Une façon de se prémunir des enquêtes de la SEC, le gendarme boursier américain ?

Elon Musk et Tesla font face à une série d'actions en justice et à une enquête de l'autorité boursière, la Securities and Exchange Commission (SEC), sur l'exactitude d'un tweet d'Elon Musk selon lequel le financement du retrait envisagé était "garanti".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le milliardaire, qui détient environ 20% de Tesla, estimait que les deux tiers des actionnaires de Tesla auraient choisi une option de "transfert" de leurs actions dans une société non cotée. Cela aurait réduit de manière significative les sommes nécessaires à l'opération et évité de faire peser une charge supplémentaire sur Tesla, qui a un endettement de 11 milliards de dollars et un cash flow négatif.

Mais Elon Musk a déclaré le vendredi 24 août qu'un certain nombre d'actionnaires institutionnels lui avaient expliqué qu'ils étaient tenus par les règles internes à leur société qui limitent leur capacité à investir dans une entreprise non cotée. Cela contraste fortement avec le tweet du 7 août, par lequel Musk déclarait : "le soutien des investisseurs est confirmé".

Un conseil d'administration derrière Elon Musk ?

"Bien que la majorité des actionnaires à qui j'ai parlé aient déclaré qu'ils resteraient avec Tesla si nous sortions de la Bourse, le sentiment général, en un mot, était : 's'il vous plaît, ne faites pas cela'", écrit Elon Musk sur son blog.

Six membres du conseil d'administration de Tesla ont déclaré dans un communiqué séparé qu'ils avaient été informés le 23 août par Elon Musk qu'il renonçait à son projet de retrait de la Bourse. Le conseil d'administration a ensuite dissous un comité spécial composé de trois administrateurs qu'il avait mis en place pour étudier le projet du milliardaire.

"Nous soutenons pleinement Elon qui continue à mener la société vers l'avenir", déclare le conseil d'administration.

Cependant, certains experts en gouvernance d'entreprise ont déclaré que la façon dont Elon Musk a géré son projet de radiation de la cote pourrait inciter le conseil d'administration à mettre en place un moyen de le cadrer, par exemple en faisant appel à un directeur général adjoint.

Des objectifs de rentabilité pour fin 2018

Tesla va maintenant devoir prouver qu'il peut accélérer la production de son dernier véhicule, le modèle 3, qui est essentiel pour la réalisation de ses objectifs de rentabilité.

Elon Musk a déclaré à plusieurs reprises depuis avril que Tesla n'avait pas besoin de lever de nouveaux capitaux et a promis que la société serait rentable avec des flux de trésorerie positifs aux troisième et quatrième trimestres.

Cependant, les analystes de Citigroup ont estimé en août que si un retrait de la Bourse semblait moins probable, "il serait sage que Tesla essaye au moins de lever de nouveaux fonds propres suffisants le plus tôt possible" de façon à susciter la confiance des investisseurs.

Du côté des vendeurs à découvert...

Les grands actionnaires de Tesla, T. Rowe Price Group, Fidelity Investments et l'Ecossais Baillie Gifford se sont refusés à tout commentaire.

Certains vendeurs à découvert se disent intéressés par la volte-ace d'Elon Musk. "Personnellement, je vais voir comment l'action ouvre [lundi 27 août]. Si elle ne chute pas précipitamment sur cette info, je considérerai personnellement cela comme une opportunité de renforcer à ma position à découvert", a déclaré Christopher Irons, fondateur du site quoththeravenresearch.com.

Jim Chanos de Kynikos Associates, qui est lui aussi vendeur à découvert sur Tesla, a déclaré le samedi 25 août: "Le désastre en matière de gouvernance d'entreprise qu'est Tesla se poursuit. N'oubliez pas que Musk a informé le conseil d'administration [jeudi 23 août], selon son message de vendredi soir [24 août]."

L'action Tesla se négocie bien au-dessous de son niveau du 7 août, lorsque Elon Musk a annoncé sur Twitter qu'il envisageait de retirer Tesla de la cote pour 420 dollars par action. L'action Tesla a fini vendredi à 322,82 dollars sur le Nasdaq.

Avec Reuters (Alexandria Sage; Danielle Rouquié pour le service français)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS