Le Conseil d'Etat suspend l'interdiction de la culture du maïs transgénique Monsanto

Conformément au droit européen, le Conseil d'Etat avait déjà levé en 2011 la suspension de culture appliquée au MON810, un maïs transgénique fabriqué par l'entreprise américaine Monsanto, avant qu'un nouveau moratoire n'empêche sa mise sur le marché.

Partager
Le Conseil d'Etat suspend l'interdiction de la culture du maïs transgénique Monsanto

Dans une décision du 1er août, le Conseil d'Etat "a annulé l'arrêté du ministre de l'Agriculture du 16 mars 2012" sur l'interdiction de cultiver en france le maïs transgénique MON810, rapporte l'AFP.

La plus haute juridiction administrative française justifie cette suspension de l'interdiction par l'"application du droit de l'Union européenne, tel qu'interprété par la cour de justice de l'Union européenne".

"Il ressort en effet de la jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne qu'une telle mesure ne peut être prise par un Etat membre qu'en cas d'urgence et en présence d'une situation susceptible de présenter un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l'environnement", indique le Conseil d'Etat dans son communiqué.

Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement ont réagi en assurant qu'une décision sera prise "avant les prochains semis qui auront lieu entre avril et juin 2014" sur la culture du MON810 en France, indique l'AFP.

Lors d'une interview sur Europe 1 le 1er août, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a rappelé que le gouvernement n'est "pas favorable aux OGM".

En mars 2011, l'institution avait déjà suspendu l'interdiction du MON810. Le gouvernement Fillon de l'époque avait alors, en 2012, imposé un nouveau moratoire sur le sujet.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS