Le conseil d'Engie demande à Veolia d'améliorer son offre sur Suez

Le conseil d'administration d'Engie, qui s'est réuni le 17 septembre, a estimé que l'offre formulée par Veolia pour le rachat de ses parts au capital de Suez n'était "pas acceptable en l'état".

Partager

Le conseil d'Engie demande à Veolia d'améliorer son offre sur Suez
Jean-Pierre Clamadieu, président du conseil d’administration d'Engie. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Veolia est pressé de revoir sa copie. Le conseil d’administration d’Engie a mandaté jeudi 17 septembre son président Jean-Pierre Clamadieu pour obtenir de Veolia une offre de rachat améliorée pour le capital de Suez. Ce dernier n'a pas proposé d'offre alternative pour le moment.

Engie veut "des assurances complémentaires"

"Le conseil a donné mandat à Jean-Pierre Clamadieu, président du conseil d’administration, et à Claire Waysand, directrice générale par intérim, de rechercher auprès de Veolia une amélioration des termes de son offre et d’obtenir des assurances complémentaires sur la qualité du projet et le respect des parties prenantes", explique Engie dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion du conseil d'administration.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’instance juge également que l'offre de Veolia n'est “pas acceptable en l’état". Engie a déjà fait savoir qu’il jugeait le prix proposé trop bas. Selon les termes du projet annoncé fin août, Veolia propose de racheter l’essentiel de la participation d’Engie dans Suez (29,9% sur un total de 32%) pour 15,50 euros par action, soit un montant de 2,9 milliards d’euros, avant de lancer une offre sur le reste du capital de son concurrent afin de créer un champion français du traitement de l’eau et des déchets.

Engie veut "étudier toute offre alternative"

Le conseil ajoute avoir constaté qu'"aucune offre alternative" n'est parvenue à ce jour à Engie. Il demande cependant à son président et à sa directrice générale par intérim de poursuivre les échanges avec Suez et d’"étudier toute offre alternative qui devra être transmise dans les tous prochains jours à Engie".

Veolia a pour le moment fixé au 30 septembre la date limite de validité de son offre. Le conseil d’administration de Suez a rejeté cette proposition jugée hostile et a fait savoir qu’il soutenait la direction du groupe dans la recherche de solutions alternatives.

Avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS