Le congrès de la CGT comme si vous y étiez

Si les textes présentés par la direction sortante sont massivement votés par les délégués présents, les congressistes sont plutôt du genre dissipés. La CGT apparaît pour ce qu’elle est : une confédération d’organisations pas toujours d’accord et peuplée de seniors. Reportage.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le congrès de la CGT comme si vous y étiez

Sur les stands de la libraire du 50e congrès de la CGT, on trouve de multiples revues pour les amateurs d’échecs, le petit Nicolas de Sempé et Goscinny… et des lectures plus conformes à ce que l’on attend de ce type de rassemblement : Codes du travail, autofiction à thème comme "Combat d’un métallo", ou essai économique révolté comme "Dette indigne".

L’espace d’exposition jouxte la salle où sont réunis les congressistes de la CGT depuis le lundi 18 mars et jusqu’au vendredi 22 mars. Ils sont un bon millier à remplir l’immense salle du parc des expositions de Toulouse dont la voute de béton de plusieurs dizaines de mètres est aussi visuellement impressionnante qu’accoustiquement défaillante. Le mot réverbération a dû être inventé par un ingénieur du son avant de sombrer dans la folie. Le rituel est immuable : chaque congressiste a deux minutes pour prendre la parole, de préférence en ne respectant pas trop l’ordre du jour et en s’emportant dès lors que le modérateur tente de la ramener dans les clous.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sans oublier la rituelle condamnation de la méthode employée, pas assez démocratique, et les accusations de confiscation de débat très largement applaudis par le Congrès. Le mythe d’une CGT monolithique ne tient pas cinq minutes dès lors qu’on s’est assis dans la tribune de presse qui surplombe la salle meublée d’enfilades de tables revêtues de nappes blanches. En revanche, la passion de la contestation semble aussi forte que dans le bureau d'un DRH !

Indisciplinée la CGT ? Contestée la direction ? Lors d’un point presse informel, celui qui n’en est plus pour très longtemps le secrétaire général, Bernard Thibault, balaie ces hypothèses. "Les décibels de certains ne sont pas significatifs de ce que pense la majorité. Voyez les votes", explique-t-il, se félicitant des plus de 85 % obtenus par exemple sur le document d’orientation soumis à l’assemblée.

Réussir à approcher les jeunes

Autrement dit, si la minorité est bruyante, elle n’en demeure pas moins la minorité. En ce jeudi 21 mars, la question des syndiqués retraités occupe beaucoup le micro. En cause : leur place dans l’organisation et le sentiment de ne pas être assez représentés.

Dans les couloirs, à l’heure de la pause, ce qui frappe c’est l’âge moyen des participants. Le cheveu est plutôt gris, traduisant la répartition sociologique de la confédération. Selon les dernières statistiques de la CGT, seul 15 % des militants ont moins de 36 ans. "Dans les autres organisations c’est pareil" tempère Mohammed Oussedik, membre du bureau confédéral, tout en reconnaissant que c’est un objectif de la CGT pour les prochaines années. Toujours d’après les chiffres de la CGT, un tiers des 41 000 nouveaux adhérents aurait moins de 36 ans. Au micro, un représentant du syndicat de la métallurgie travaillant chez Safran explique les actions mises en œuvre auprès des jeunes : un tour de France, la création d’assises des jeunes métallos... grâce auxquelles 200 jeunes ont été approchés.

Si le résultat peut sembler modeste, les congressistes applaudissent le résultat. Peu de temps après un jeune militant de la même fédération prendra la parole pour dresser un tableau sombre de la situation des jeunes qui peinent à s’insérer dans le monde du travail. Il finira par une invitation à l’indignation signée Stéphane Hessel.

Si le nonagénaire récemment disparu s’est fait connaître des plus jeunes avec son libelle "Indignez-vous", on se demande ce qu’évoque en revanche pour les enfants de l’ère Chirac Sarkozy le nom d’Henri Krazucki. Ce dernier est pourtant largement cité dans certaines interventions. Et sur le stand de Secafi est d’ailleurs organisé un concours pour deviner s’il est bien l’auteur d’une citation proposée. A la clé : deux places pour le concert de Bruce Springsteen au Stade de France à gagner.

Pour la culture contestataire, le congressiste de base, a d’ores et déjà un sujet de prédilection. L’accord de maintien et de sécurisation de l’emploi est vertement critiqué. Celui qui sera secrétaire général dans 24 heures, Thierry Lepaon, toujours lors du même point presse informel a redit tout le mal qu’il en pensait, expliquant que la CGT travaillait aujourd’hui à convaincre députés et parlementaires des dangers du texte. "Quand on demande un rendez-vous, on nous accorde un quart d’heure. Dans les faits les rendez-vous durent plus d’une heure, car il faut du temps. Nous espérons faire encore bouger le texte de Loi par rapport à l’accord." En dépit des désaccords avec la CFDT sur le sujet de l’ANI, la CGT insiste en son 50e Congrès sur la nécessité d’un syndicalisme rassemblé "pour peser plus face au capital".

Christophe Bys

Premières fuites sur le bureau confédéral
Ils devraient être finalement dix, a indiqué ce midi Thierry Lepaon. La parité hommes femmes sera respectée ainsi que devrait l’être l’équilibre entre secteur privé et public.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS