Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le conflit s'aggrave entre Volkswagen et deux fournisseurs

, ,

Publié le

La querelle s'est amplifiée vendredi entre Volkswagen et deux de ses fournisseurs, qui accusent le constructeur automobile allemand d'annuler des contrats sans explication ni indemnité et ont décidé en représailles d'interrompre leurs livraisons.

Le conflit s'aggrave entre Volkswagen et deux fournisseurs
La querelle s'est amplifiée vendredi entre Volkswagen et deux de ses fournisseurs, qui accusent le constructeur automobile allemand d'annuler des contrats sans explication ni indemnité et ont décidé en représailles d'interrompre leurs livraisons. /Photo prise le 28 avril 2016/REUTERS/Fabrizio Bensch
© Fabrizio Bensch / Reuters

Entre Volkswagen, CarTrim et ES Automobilguss, rien ne va plus. Les deux fournisseurs  du constructeur bavarois ont décidé d'interrompre des livraisons. Ils reprochent à Volkswagen des annulations de contrats sans explication ni indemnité.

En raison de ces problèmes d'approvisionnement, Volkswagen a dû limiter les heures de travail de plus de 10 000 employés sur son site principal de Wolfsburg et réduire la production de deux autres usines en Allemagne, à Emden et Kassel, a déclaré une source à Reuters jeudi.

CarTrim, qui fabrique des sièges, et ES Automobilguss, fournisseur de pièces en fonte pour boîtes de vitesses, estiment pour leur part leur manque à gagner à plusieurs dizaines de millions d'euros et réclament en conséquence des indemnités.

"Comme Volkswagen a refusé de proposer un dédommagement, CarTrim et ES Automobilguss ont été contraints d'interrompre leurs livraisons", écrivent ces deux fournisseurs dans un communiqué diffusé par leur maison-mère commune, Prevent DEV.

Cette dernière souligne que la querelle avec Volkswagen ne concerne que ces deux filiales et elle dit vouloir éviter toute aggravation du différend.

Volkswagen, qui n'a pas pu être joint dans l'immédiat pour réagir aux accusations de ses fournisseurs, s'est pour sa part tourné vendredi vers la justice allemande pour contraindre CarTrim à reprendre ses livraisons sous peine de voir ses dirigeants risquer la prison.

 

Jan Schwartz et Edward Taylor, avec Jörn Poltz; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle