Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le conflit entre Vinci et l'agglomération d 'Angers s'envenime

, , ,

Publié le

Le groupe Vinci réclame 30 millions d'euros à Angers Loire métropole pour avoir arrêté Biopôle, l'usine de traitement des déchets qu'elle a conçu. L'agglomération et Geval, l'exploitant, déploraient l'inefficacité de l'usine et de mauvaises conditions de travail.

Vinci Environnement contre-attaque à Angers (Maine-et-Loire) sur le dossier Biopôle. La filiale du groupe Vinci, qui a conçu et construit cette usine de traitement des déchets en 2011, réclame 30 millions d'euros à l'agglomération d'Angers, en préjudice de la fermeture définitive, décidée en juillet 2015 par la collectivité.

C'est Christophe Béchu, président (Les Républicains) de Loire Angers métropole, qui a dévoilé l'existence de cette procédure. La collectivité ayant elle-même décidé de poursuivre Vinci sur ce dossier.

Selon l'élu, l'essentiel de la somme demandée, soit près de 23 millions d'euros, serait motivée par la réparation des préjudices liés à "la résiliation du contrat." Celle-ci aurait fait perdre des marchés à Vinci Environnement "en Pologne, en Angleterre et aurait compliqué certains autres, notamment à Tarbes (Hautes-Pyrénées)."

Une guérilla juridique s'engage donc autour de cette usine, mise en service en 2011 à Saint-Barthélémy-d'Anjou au nord d'Angers, pour une capacité de 90 000 tonnes de déchets par an.

Dysfonctionnements de l'installation et manque de productivité

De fait, l'usine, combinant tri mécano-biologique et méthanisation, n'a jamais satisfait ni la collectivité, ni son exploitant, Geval (Veolia Environnement). Dès son ouverture, le site a fait l'objet de dysfonctionnements "trop nombreux et trop importants" selon la collectivité qui a donc refusé de réceptionner les travaux.

Selon l'agglomération, sur la foi d'un rapport commandé au cabinet Naldéo, Biopôle ne produisait pas la quantité et la qualité de compost espérée et ne traitait que 35 % des déchets qu'elle était censée accueillir. Les nuisances induites par son process industriel ont en outre entraîné des plaintes de riverains. L'agglomération avait même été contrainte au rachat de six maisons dans le voisinage.

Conditions de travail non conformes

De son côté, Geval s’est retourné contre Angers Loire métropole, estimant l’installation qui lui a été remise non conforme aux termes du contrat. En avril 2015, l'exploitant a tout bonnement renoncé à accueillir des déchets "pour préserver la santé et la sécurité de ses salariés." La médecine du travail aurait pointé des risques liés à la concentration de poussières et au taux d'ammoniac dans l'air.

La municipalité avait pourtant investi 400 000 euros pour l'amélioration des conditions de travail et estimait nécessaire de poursuivre les investissements dans ce sens, dont le curage de la cuve d’incendie ou la réfection des trappes de désenfumage. En outre, l'exploitation du Biopôle générait une perte de 2,5 millions d'euros par an

En juin 2015, les élus de l'agglomération d'Angers ont voté la résiliation du contrat de marché de conception-réalisation passé avec Vinci. Quelques semaines plus tard, la collectivité décidait la fermeture pure et simple de l'usine, estimant la solution moins chère et périlleuse qu'une restructuration. Depuis, les volumes de déchets sont routés vers le pôle de Séché environnement, à Changé (Mayenne) et vers l'incinérateur de Lasse (Maine-et-Loire).

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle