Le conflit chez Michelin Roanne entraîne une fermeture temporaire

Social

Partager


Le site de Roanne (Loire), spécialisé dans les pneus pour berlines de luxe, fermera jusqu'à samedi matin, 5 heures. C'est la décision prise par la direction à l'issue du comité d'entreprise (CE) extraordinaire tenu mardi soir. En proie à une grève du personnel depuis le 4 mai, l'usine n'était plus approvisionnée en gomme et avait dû cesser son activité dès l'après-midi. Les salariés mobilisés empêchent, en effet, l'accès du site à tout véhicule. Ils protestent contre la charge de travail et réclament une renégociation des salaires. Les manifestants dénoncent aussi la suppression prévue de 46 postes, qui se traduiront par le non renouvellement des contrats à durée déterminée et intérimaires et le non remplacements des départs.

Lors du CE extraordinaire, Damien Destremeau, le directeur du site, aurait proposé « la création de groupes de travail pour déterminer les véritables préoccupations des salariés atelier par atelier ». « C'est la politique de l'usine de créer des groupes de personnes choisies et d'écarter les organisations syndicales », commente le représentant syndical CGT Alain Mercier. Il fustige également le décompte de trois jours de congés payés, y compris pour les salariés non grévistes. « Nous [les syndicats CGT et SUD] réclamons l'ouverture de négociations prenant en compte les revendications des organisations syndicales» ajoute-t-il.

Sur les 930 salariés, environ 125 personnes sont mobilisées et se sont, par ailleurs, engagés à brûler moins de pneus et plus de palettes sur le piquet de grève. L'intervention des forces de l'ordre n'est a priori souhaitée ni par la sous-préfecture, ni par la direction.

Elise Poudevigne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS