L'Usine Aéro

Le concepteur du 787 est devenu le PDG de Ford

, , , ,

Publié le

Vu sur le web De l'aéronautique à l'automobile, il n'y a qu'un pas. Le Wall Street Journal nous apprend qu'un des dirigeants de Boeing à l'origine de la conception du 787, l'avion actuellement mis en cause dans une série d'incidents, n'est autre que l'actuel PDG du constructeur automobile Ford.

Le concepteur du 787 est devenu le PDG de Ford © Ford

Sommaire du dossier

Le monde des dirigeants est parfois très exigu. L'oeil médiatique est actuellement rivé sur Jim McNerney, le PDG de Boeing depuis juillet 2005. Il subit une crise sans précédent pour son groupe d'aéronautique et défense depuis l'immobilisation forcée de son nouveau long-courrier, le 787, après une série d'incidents jugés sérieux par les autorités.

Mais il partage la paternité du 787 avec un autre grand industriel estampillé "Made in America" : l'actuel PDG du constructeur auto Ford, Alan Mullaly.

Comme nous l'apprend un article publié sur le site internet du Wall Street Journal le 24 janvier, Alan Mullaly a effectué la majorité de sa carrière chez Boeing, depuis son embauche en tant qu'ingénieur en 1969.

Selon les informations du quotidien new-yorkais, il a occupé le poste de patron de la division Aviation commerciale de Boeing, et, à ce titre, a participé à la conception et aux prémices du développement du 787, l'avion "tout-électrique" censé révolutionner l'aviation civile.

Mullaly, contraint de réduire les coût du programme 787 au maximum

Après les surcoûts phénoménaux du programme 777 mené tambour battant par Mullaly à partir de 1995, le désormais patron de Ford a dû batailler pour imposer au siège de Boeing à Chicago son nouveau programme 787. Surtout, explique le WSJ, il a été contraint par la direction de l'avionneur de réduire les coûts de ce nouveau programme au maximum.

Pour ce faire, Alan Mullaly aurait "disséminé la construction et la conception de l'appareil à travers un réseau mondial de sous-traitants, les contraignant à partager les coûts et utiliser leur propre capital pour les usines et l'équipement". En octobre 2006,  quand les retards de livraison du 787 ont atteint près de trois années et demi, le PDG de Boeing Jim McNerney s'est lancé dans une chasse aux sorcières pour comprendre les mécanismes de cette déroute...

Alan Mullaly a quitté Boeing en septembre 2006 pour prendre la tête de Ford, après avoir candidaté au poste de PDG de Boeing et s'être fait écarté au profit d'un certain... Jim McNerney.

A lire sur le Wall Street Journal : "The Two CEOs Behind the 787"

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte