Le commerce et les tensions à Hong Kong pèsent en Europe

Publié le

par Laetitia Volga

Le commerce et les tensions à Hong Kong pèsent en Europe
Les principales Bourses européennes reculent légèrement lundi dans les premiers échanges. À Paris, l'indice CAC 40 est stable à 5.889,19 points vers 09h15 GMT. À Francfort, le Dax lâche 0,21% et à Londres, le FTSE cède 0,56%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski
© Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent légèrement lundi dans les premiers échanges, pénalisées, comme les indices asiatiques, par la recrudescence des violences à Hong Kong et l'absence d'avancées sur le front commercial.

À Paris, l'indice CAC 40 est stable à 5.889,19 points vers 09h15 GMT. À Francfort, le Dax lâche 0,21% et à Londres, le FTSE cède 0,56%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,13%, le FTSEurofirst 300 de 0,17% et le Stoxx 600 de 0,21%.

La Bourse de Madrid perd 0,19% avec la percée du parti d'extrême droite espagnol Vox aux élections législatives anticipées de dimanche où le Parti socialiste ouvrier (PSOE) du président du gouvernement sortant est arrivé en tête mais sans obtenir de majorité.

La montée des violences à Hong Kong a fortement pesé sur les marchés asiatiques et par ricochet sur l'Europe alors que la police a ouvert le feu sur des manifestants pro-démocratie lundi, blessant au moins l'un d'entre eux, ont rapporté des témoins et des médias locaux.

Les dernières nouvelles dans le dossier commercial sino-américain n'incitent pas non plus les investisseurs à revenir sur les actifs dit plus risqués. Donald Trump a refroidi les espoirs du marché en faisant savoir vendredi à des journalistes ne pas avoir donné son accord à la levée des droits de douane imposés à la Chine.

"Nous commençons la semaine sans prendre de risques : les manifestations violentes à Hong Kong et la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine contribuent à plomber l'ambiance sur les marchés", résume dans une note Neil Wilson chez Markets.com.

Du coté des indicateurs, le marché prendra connaissance, à 9h30 GMT, de la première estimation de la croissance britannique au troisième trimestre alors que l'agence de notation financière Moody's a abaissé vendredi la perspective de la dette souveraine du Royaume-Uni à "négative", en invoquant les conséquences du Brexit sur la solidité des institutions politiques du pays.

VALEURS

Peu de valeurs se distinguent en ce 11 novembre.

L'indice Stoxx des ressources de base signe la plus forte baisse sectorielle avec un repli de 1,6%. Glencore, Anglo Americain et Antofagasta perdent entre 2,4% et 3%.

Les valeurs bancaires exposées à l'Asie sont pénalisées par les violences à Hong Kong: HSBC cède 1,58%, le plus important contributeur à la baisse du Footsie, et Standard Chartered perd 1,87%.

A Paris, Genfit grimpe de 6,48%, à un plus haut d'un mois, après avoir annoncé dimanche des résultats positifs pour une étude sur le NIS4, un outil diagnostic non-invasif sanguin de la maladie du fois NASH.

EN ASIE

Les marchés asiatiques ont fini dans le rouge avec le regain de tensions à Hong Kong.

La Bourse de Tokyo a perdu 0,26% et les Bourses chinoises ont reculé plus nettement : le CSI 300 des grandes capitalisations a cédé 1,8% et la Bourse de Hong Kong a reculé de 2,6%, à un plus bas d'une semaine.

"La guerre commerciale sino-américaine et les manifestations à Hong Kong se conjuguent pour jeter un voile négatif sur les marchés asiatiques aujourd'hui", a déclaré James McGlew, analyste chez Argonaut.

Autre facteur de baisse, les prix à la production en Chine ont reculé en octobre à leur rythme le plus important en plus de trois ans, le secteur manufacturier ayant été pénalisé par l'affaiblissement de la demande et la guerre commerciale.

En revanche, l'indice des prix à la consommation (CPI) a progressé plus que prévu, de 3,8% en rythme annuel, sa plus forte hausse depuis janvier 2012, sous l'effet de la hausse du prix du porc.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en légère hausse vendredi sur fond d'interrogations persistantes des marchés quant à l'issue de la guerre des nerfs que se livrent Washington et Pékin.

L'indice Dow Jones a gagné 6,44 points à 27.681,24, le S&P-500 a pris 0,26% et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,48%.

TAUX

Sur le marché obligataire, le 10 ans allemand est inchangé à -0,26%.

Le rendement des Treasuries à dix ans ont terminé vendredi en légère hausse, proche du plus haut de trois mois touché la veille à 1,973%.

CHANGES

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence et l'euro s'échange au-dessus de 1,102 dollar mais reste proche d'un plus bas d'un mois.

PÉTROLE

Les prix du pétrole reculent, affectés par les doutes sur le commerce et les inquiétudes sur une offre excédentaire.

Le Brent abandonne 0,61% à 62,1 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perd 0,7% à 56,84 dollars.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte