Le comité exécutif de Volkswagen au courant dès juillet 2015 pour les moteurs truqués

Les dirigeants de Volkswagen étaient-ils au courant dès juillet 2015 de la présence d'un logiciel permettant de contourner les tests d'émissions de certains polluants atmosphériques ? C'est ce qu'affirment des sources au journal allemand de référence Süddeutsche Zeitung, alors même que les dirigeants déclarent avoir pris connaissance de ce logiciel seulement fin août - début septembre 2015, soit juste avant que le scandale éclate.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le comité exécutif de Volkswagen au courant dès juillet 2015 pour les moteurs truqués

Le Comité exécutif de Volkswagen était au courant dès fin juillet 2015 de la présence de moteurs truqués sur les véhicules aux Etats-Unis, selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung. Cette affirmation vient contredire une partie de la défense mise en place par le groupe allemand qui affirme que son ancien dirigeant, Martin Winterkorn, n’a pris connaissance de ce dispositif de trucage qu’à la fin du mois d’août, début septembre, soit juste avant que le scandale n’éclate en septembre 2015.

Toutefois, selon le journal allemand de référence Süddeutsche Zeitung, "deux témoins capitaux" ont déclaré aux autorités américaines que Martin Winterkorn et l’actuel patron de la marque Volkswagen Herbert Diess, étaient au courant dès la fin juillet 2015 que les moteurs diesels aux Etats-Unis comportaient un dispositif de trucage. "Les responsables n’ont cependant pris aucune mesures pour informer les autorités américaines de ces manipulations", ajoute le Süddeutsche Zeitung.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette information survient alors que Volkswagen s’apprête, de nouveau, à signer un accord aux Etats-Unis. Le montant de ce nouvel accord est de 4,3 millions de dollars, portant à plus de 20 millions de dollars les coûts de ce scandale. Grâce à cet accord, l’enquête pénale aux Etats-Unis serait close.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS