Le combat

"Touche pas à mon savon de Marseille !" Pas question de baisser les bras pour les dernières savonneries de Marseille. À l'image de la porcelaine de Limoges, elles veulent protéger l'appellation « savon de Marseille ». Un nom usurpé par de nombreux groupes fabriquant à l'étranger. Leur souhait : mettre en place un label officiel d'ici à 2013, année qui consacrera Marseille capitale européenne de la culture. Mais pas facile de se mettre toutes d'accord sur une charte, d'autant que beaucoup se sont éloignées du process d'origine. Une saponification, imaginée au XVIIe siècle, à base d'huiles végétales mélangées à de la soude. En attendant, elles parient sur le tourisme. Une route du savon de Marseille sera bientôt organisée avec des visites d'usines...

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement