Le combat entre un simulateur et un colonel de l’US Air Force

Le colonel Gene Lee a entraîné des milliers de pilotes de l’US Air Force au combat aérien. Mais il a trouvé son maître : un logiciel d’intelligence artificielle qui, dans un simulateur, a régulièrement abattu les avions pilotés par le colonel.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le combat entre un simulateur et un colonel de l’US Air Force

Force rouge contre Force bleue : deux forces aériennes face à face dans un simulateur. Aux commandes de la Force rouge, l’ordinateur, tandis que les bleus sont pilotés manuellement par le colonel Gene Lee, instructeur chevronné de milliers de pilotes de l’US Air Force. La bataille est inégale : les rouges ont des missiles de moindre portée que les bleus, et ne sont pas soutenus par les radars d’un Awacs, contrairement aux bleus pilotés par le colonel. C’est pourtant le militaire aguerri qui doit s’incliner. A chaque engagement, les bleus ont été abattus par les rouges pilotés par l’ordinateur.

L’expérience a eu lieu dans un simulateur de combat aérien remis à niveau par la start-up Psibernetix, une émanation des chercheurs de l’université de Cincinnati. Confronté au logiciel habituellement utilisé par l’Air Force Research Laboratory, le colonel sortait régulièrement vainqueur de la bataille. Mais confronté au nouveau logiciel d’intelligence artificielle de Psibernetix, l’avantage a changé de camp, même quand l’adversaire est au départ pénalisé…

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’intelligence artificielle du simulateur a pour nom Alpha, un logiciel commandé à Psibernetix par l’Air Force Research Laboratory. Un outil de recherche pour travailler sur des missions de combat incluant à la fois des avions pilotés et des avions sans pilote. Dans un combat réel, le pilote prend des décisions dans un environnement complexe et ultra rapide, où chaque microseconde compte. Simuler les réactions des pilotes par un système informatique pose entre autres des problèmes de capacité de calcul en temps réel. Pour s’inspirer des modes de raisonnement humains, et reproduire les "capacités de calcul" d’un cerveau, les ingénieurs de Psibernetix ont utilisé des algorithmes de logique floue. Alpha est ainsi capable de prendre des décisions en moins d’une milliseconde. Il réagit instantanément aux décisions de son adversaire, et semble même deviner ses intentions, a déclaré le colonel.

Un indice supplémentaire de la performance du logiciel Alpha ? Le colonel Lee, aujourd’hui à la retraite, a déclaré qu’il était sorti de ces heures de mission en simulateur complètement "washed out", mentalement épuisé par ce face à face avec un système informatique.

0 Commentaire

Le combat entre un simulateur et un colonel de l’US Air Force

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS