Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le collecteur de déchets flottants de Poralu Marine

, , ,

Publié le

Le collecteur de déchets flottants de Poralu Marine
La poubelle aspire et recueille les déchets dans des sacs en nylon.
© Poralu Marine

Fixée à un ponton, la Seabin attire les déchets présents dans les eaux des ports et des marinas grâce à une pompe électrique. L’idée de ce collecteur de déchets flottants revient à deux surfeurs australiens, qui ont signé en février 2016 un accord de coopération exclusif avec la société de l’Ain Poralu Marine, fabricant d’équipements portuaires, de pontons notamment, haut de gamme. Après des essais en laboratoire, un prototype en fibre de verre a été développé et testé dans six ports de la Méditerranée, de la mer du Nord et de Californie, avant industrialisation. "Nous voulions un produit simple et robuste, opérationnel dans un environnement difficile, sujet au vent, aux vagues, à l’oxydation, explique Jean Devictor, le directeur commercial de l’entreprise. L’un des enjeux était de concilier une pompe qui fonctionne en débit continu avec des débits d’eau aléatoires." Poralu a opté pour un produit rotomoulé 100 % recyclable. Tout est fabriqué à Port, dans l’Ain. "Tous les composants sont d’origine française ou européenne", certifie la PME. Les sacs de 20 kg qui collectent les déchets sont en nylon, mais les associés australiens aimeraient, à terme, les produire à partir des plastiques récupérés.

Poralu Marine planche aussi sur une nouvelle génération de collecteur, qui permettrait de séparer déchets et hydrocarbures flottants. La Seabin est une nouvelle illustration de la politique d’innovation de Poralu Marine (25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017). L’entreprise de 120 salariés s’est orientée ces dernières années vers le traitement des eaux usées, avec des sanitaires flottants, et s’est diversifiée dans la fabrication de passerelles de grande portée en aluminium, comme celle récemment installée dans la baie d’Ajaccio.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus