Le Cnes et le CNRS main dans la main pour gagner de nouveaux marchés

Antoine Petit, président-directeur général du CNRS était l'invité de Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, au Centre spatial de Toulouse ce vendredi 7 décembre. L'occasion pour les deux présidents de réaffirmer l'importance de la collaboration entre les deux organismes publics.

Partager
Le Cnes et le CNRS main dans la main pour gagner de nouveaux marchés
Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, a reçu Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, au Centre spatial de Toulouse. Une occasion de souligner la qualité de la collaboration entre les deux organismes publics.

A quelques mois du renouvellement de la convention pluriannuelle de collaboration entre leurs deux organismes, Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, a tenu à inviter à Toulouse, sur le site majeur du Cnes, son homologue Antoine Petit, président-directeur général du CNRS. Une occasion pour les deux hommes de réaffirmer l'importance de cette collaboration. « Nous avons avec le CNRS une coopération extrêmement réussie », a souligné Jean-Yves Le Gall, avant d'énumérer une succession de succès enregistrées à l'international par des équipes françaises dans le domaine des missions scientifiques spatiales au cours de ces derniers mois, dont l'envoi de la sonde BepiColombo en direction de Mercure, qui implique une douzaine de laboratoires français, le lancement du satellite franco-chinois CFOSat, destiné à étudier les interactions entre le vent et les vagues, le lancement réussi de Metop-C avec à son bord l'instrument Iasi, ou encore l' atterrissage d'InSight sur le sol martien , avec à son bord le sismographe français SEIS.

A lire : L'escorte CubeSats d'Insight remplit sa mission avec succès

« Autant d'illustrations de ce que peut produire de meilleur nos équipes françaises quand elles jouent la carte du collaboratif », a insisté Jean-Yves Le Gall. « Sur ce marché de niche des programmes spatiaux scientifiques, nous faisons jeu égal avec les américain », s'est par ailleurs félicité le président du Cnes, rappelant par ailleurs « la nécessité d'avoir une colonne vertébrale solide » scientifique pour structurer de nombreuses autres applications. « Sur la base de ces projets scientifiques, nous embarquons de nombreuses entreprises françaises, dont des PME et des start-ups », a pour sa part souligné Antoine Petit. Et de rappeler : « plus de 150 laboratoires du CNRS participent à cette aventure spatiale. Le Cnes contribue à hauteur d'environ 45 millions d'euros par an aux travaux du CNRS, qui investit globalement pas loin de 100 millions d'euros par an dans les programmes spatiaux, à la fois pour aller explorer les confins de l'Univers, mais aussi pour mieux comprendre notre Terre ». Comme en écho, le président du Cnes n'a pas hésité à enfoncer le clou : « dans un contexte où l'argent public est rare, il est bon de redire que nous sommes capables, grâce à la qualité de notre collaboration avec le CNRS, de faire partie des meilleurs et de placer des instruments scientifiques partout dans le monde ». A bon entendeur...

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS