Le cloud au cœur de Windows server 8

L’éditeur de Redmond lève le voile sur la prochaine mouture de son système d’exploitation pour serveur. Au programme : une forte orientation vers le cloud, avec notamment un mode privé, censé permettre aux entreprises de garder le contrôles de leurs informations.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le cloud au cœur de Windows server 8

Microsoft vient de publier la première beta de Windows Server 8, son nouveau système d’exploitation pour serveurs. L’occasion pour les développeurs et autres professionnels de l’informatique de tester les nouveautés de l’OS et de remonter leurs impressions à la firme de Redmond. "Le moment est venu pour vous, quelque soit la taille de votre organisation, (…) de contribuer au développement de ce que nous appelons le système d'exploitation optimisé pour le cloud", a expliqué Bill Laing, vice-président Corporate Serveur et Cloud chez Microsoft, sur le blog dédié à Windows Server.

Plus que toute autre version de Windows Server, la huitième mouture sera donc orientée "cloud computing". Il s’agit en effet d’une thématique porteuse qui suscite beaucoup d'intérêt de la part des entreprises, mais également bon nombre de craintes. Selon une récente étude publiée par Intel et Dell, la sécurité et la confidentialité des données apparaissent comme leurs principales sources d’inquiétudes au sujet du cloud.

En réponse à cette préoccupation, Microsoft propose dans Windows Server 8 un mode "cloud privé". "Le principe est que le client créé son propre cloud, sur ses serveurs locaux ou sur ceux d’un de nos partenaires", précise à L’Usine Nouvelle Pauline Maillard, chef de produit serveur, chez MS France. L’éditeur anticipe trois grands schémas de déploiement du cloud privé. Le premier prévoit un déploiement totalement réalisé par l’entreprise. Microsoft ne fournissant alors que des kits de déploiement et des services de conseils.

Le deuxième schéma correspond à la fourniture de solutions clé en main, proposées en partenariat avec des fournisseurs d’infrastructure, qui viennent installer le cloud chez le client. La troisième solution consiste à créer un espace cloud chez un hébergeur externe. "Dans ce dernier cas, des machines sont dédiées exclusivement à votre entreprise et vous en gardez toujours le contrôle", souligne Pauline Maillard.

Accéder aux services de l’entreprise depuis différentes plateformes

"Microsoft a bien compris que l’ère du tout PC est désormais terminée et qu’il faut se tourner vers le cloud", commente pour l’Usine Nouvelle, Didier Krainc, directeur général d’IDC France. "Les professionnels sont de plus en plus nomades et veulent accéder aux services et données de l’entreprise depuis leur smartphone ou leur tablette. Or, une société ne peut développer une solution dédiée à chaque plateforme. La seule issue est donc de recourir au cloud. Seule cette architecture centralisée donne un accès aisé aux services de l’entreprise depuis n’importe quel support."

Selon la récente étude publiée par Dell et Intel : "fournir un accès aux données partout et à tout moment" est perçu comme le premier avantage du cloud pour 44% des MPE européennes interrogées. Plus d’un cinquième (21 %) estime quant à elles que l’avantage le premier bénéfice est de "moins dépendre d’une assistance informatique interne et externe". Enfin, les économies en matière de logiciels et autres coûts informatiques sont jugées comme premier atout pour 17 % de ces sociétés.

Nouvelle version de l’hyperviseur
Afin de développer ses fonctions de virtualisation, Windows Server 8 intègre une nouvelle version de son hyperviseur, dont l’objectif est justement de facilité le déploiement d’infrastructures cloud. "Répondant pour l’instant au nom de code d’"Hyper-V version 3", il permet aux administrateurs de créer des réseaux virtuels ou VLAN (Virtual Local Area Network) sur le réseau physique de l’entreprise qui sont autant de réseaux privés auxquels peuvent accéder les utilisateurs", explique Pierre Chesné, chef produit technique chez MS France. Autres nouveautés techniques : une gestion améliorée des clusters, via l’outil File Server Transparent Failover – l’intégration de Framework 4.5 .NET permettant de faire tourner une application sur plusieurs cœurs de processeur – l’ajoute de 2 300 applets de commande dans l'interface en ligne de commande PowerShell.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS