L'Usine Maroc

Le ciment marocain finit 2013 dans le rouge

, , ,

Publié le

La consommation de ciment au Maroc en 2013 se solde par un recul de -6,3% selon l'Association professionnelle des cimentiers (APC). Après un rebond spectaculaire en novembre, elle a reculé de -4,4% en décembre .

Le ciment marocain finit 2013 dans le rouge
Ahmed Bouhaouli, directeur délégué de l'association professionnelle des cimentiers (APC)
© dr

Erratique. C'est ainsi que s'est caractérisée l'évolution de la consommation de ciment au Maroc durant l'année 2013. Après avoir connu un début d'année catastrophique qui s'est peu à peu atténué, celle-ci a de nouveau enregistré un résultat négatif en baisse de 4,4% en décembre (voir tableau à la fin de l'article). Après avoir plongé de -18,63% en octobre, la consommation avait enregistré un rebond spectaculaire de +29,70% en novembre.

Contacté par L'Usine Nouvelle, c'était juste avant la publication des chiffres de décembre, Ahmed Bouhaouli, directeur délégué de l'Association professionnelle des cimentiers (APC) ne s'est d'ailleurs pas trompé en qualifiant les chiffres de novembre de "supposée amélioration, pas nette du tout".

L'activité cimentière est au Maroc un indicateur important de la santé de l'économie intérieure.

Selon le directeur délégué de l'APC, par ses mauvaises performances, l'année 2013 sera pour la profession au Maroc  "une année inédite depuis 20 ans." Et les raisons sont nombreuses. "La consommation de ciment qui est de 75% à 80% destinée aux opérations de construction de logements a été affectée par la baisse de régime du secteur de l’immobilier lui-même confronté à des problèmes de fiscalité, de procédures, d’autorisations, de crédits bancaires, d’accès au foncier…" a-t-il estimé.

Durement éprouvés, les cimentiers tiennent selon le directeur délégué de la profession à "maintenir l’outil de production en capacité en optimisant et en adaptant la production à la demande".

Après une évolution aussi irrégulière, la situation du marché du ciment en 2014 pourrait néanmoins selon lui connaitre une relance grâce notamment au "nouveau programme de logements moyen standing pour la classe moyenne en cours de négociation entre les pouvoirs publics et les promoteurs immobiliers",

Pour rappel, le marché du ciment au Maroc est dominé par les filiales de groupes européens. Le français Lafarge Maroc en position de leader, le suisse Holcim Maroc et l'italien Ciment du Maroc (Italcementi) se partagent le marché à côté du groupe marocain Ciment de l'Atlas (Sefrioui).

Nasser Djama

 

 

Consommation de ciments au Maroc en décembre 2013

Années

2013

2012

Ecart  %

Mois de décembre

Mois

Cumul annuel

Mois

Cumul annuel

Mois

Cumul

Ventes en tonnes

1 286 603

14 868 126

1 346 430

15 871 055

-4,4%

-6,3%

Source : APC

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte