Le cigarettier français Seita pourrait supprimer 327 emplois à Nantes

Selon Le Figaro du 14 avril, le fabricant de cigarettes Seita aurait convoqué un comité d'entrerise extraordinaire afin d'évoquer la fermeture de son site de production de Carquefou, dans la banlieue de Nantes (Loire-Atlantique).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le cigarettier français Seita pourrait supprimer 327 emplois à Nantes

Le fabricant des Gauloises et des Gitanes pourrait fermer la plus importante des deux dernières usines de cigarettes en France.

Selon Le Figaro du 14 avril, le français Seita, filiale du britannique Imperial Tobacco, aurait convoqué un comité central d'entreprise extraordinaire le 15 avril afin d'annoncer son projet de fermeture de l'usine de Carquefou, près de Nantes (Loire-Atlantique).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce site de production emploie "327 salariés", croit savoir le journal, "et a produit l'an passé 12,2 milliards de cigarettes blondes: principalement des Gauloises et des Gitanes".

Le groupe anglais Imperial Tobacco s'est lancé dans un vaste plan d'économies : 72 millions d'euros cette année, 385 millions d'euros d'ici à 2018.

Selon Le Figaro, le plan de restructuration qui devrait être annoncé le 15 avril pourrait également prévoir une cession du centre de R&D de Bergerac, qui compte 30 salariés.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS