Le chômage en hausse constante, surtout chez les jeunes

Les demandeurs d'emploi ont été plus nombreux en juin, en hausse de 0,2%. Les moins de 25 ans sont les plus fragilisés par le retournement de l'économie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le chômage en hausse constante, surtout chez les jeunes
Pas moins de 4 200 demandeurs d'emploi sont venus grossir les rangs de l'ANPE en juin selon, les chiffres publiés mercredi 30 juillet par le ministère du Travail. Conséquence, le chômage continue lentement mais sûrement sa progression : +0,2% de hausse en juin avec un total de 1,906 millions de chômeurs, après +0,3% en mai, +0,4% en mars, et +0,7% en janvier. Seul le mois de février avait vu le chômage reculer de 0,7%. Du coup, la baisse annuelle du chômage, dans la catégorie de référence, n'est « que » de 2,9%.

Christine Lagarde, toujours confiante

De quoi assombrir un peu plus l'opinion des ménages français, qui s'est révélée hier fortement dégradée, avec des craintes marquées quant aux perspectives de l'emploi. De son côté, la ministre de l'Economie et de l'Emploi, Christine Lagarde, continue de temporiser, préférant souligner que le nombre de demandeurs d'emploi est pratiquement resté « stable » sur le trimestre, avec + 1200 inscrits. « Ce chiffre reflète une résistance encourageante de notre marché du travail face aux chocs extérieurs », a-t-elle déclaré. La gardienne de Bercy espère une amélioration du marché de l'emploi grâce aux réformes entamées avec la Loi sur le travail, l'emploi et le pouvoir d'achat. Certes, mais la tendance à la baisse des inscriptions observées depuis 2005 (environ 10% par an) se retourne.

L'intérim en chute pénalise les jeunes

D'autant que si le chômage des plus de 50 ans tend à se stabiliser à la baisse (-2,4% sur un an), celui des jeunes s'oriente à la hausse. Pénalisés par la chute de l'intérim depuis plusieurs mois, les moins de 25 ans affichent des inscriptions en hausse de 0,9% en juin et de 6,2% depuis janvier. Cette dégradation du marché de l'emploi des jeunes devrait s'accentuer dans les prochains mois avec le retournement de l'immobilier et les chutes de la construction en France ainsi que le ralentissement du tourisme, secteurs traditionnellement pourvoyeurs d'emplois intérimaires.

Les partenaires sociaux priés de baisser les cotisations

Puiser dans les caisses de l'assurance chômage pour renflouer celle des retraites, tel est l'objectif de Matignon. Ainsi l'annonce de la hausse de 0,2% du chômage en juin tombe mal. Hier, mardi 30 juillet, le Premier ministre François Fillon a chiffré dans une lettre aux partenaires sociaux la hausse dans les trois ans à venir des cotisations vieillesse grâce à la diminution en parallèle de l'assurance chômage. Sauf que les partenaires sociaux, qui fixent tous les trois ans le niveau de cotisation dans la convention d'assurance chômage - la dernière expire en décembre- seront sans doute incités à améliorer « l'offre de services » aux chômeurs.

Carmela Riposa

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS