Le chômage a particulièrement frappé les régions industrielles du Nord-Est

Selon une étude de l'Insee, la crise économique a surtout touché les régions industrielles du Nord-Est en terme d’emploi. Le Sud de la France, orientée vers le tertiaire, a été plus préservé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le chômage a particulièrement frappé les régions industrielles du Nord-Est

L’étude de l’Insee « Les conséquences de la crise sur l’emploi dans les régions » dresse un tableau d’une France scindée en trois. La première partie du pays est constituée (exceptée le Nord-Pas-de-Calais) des vieux bassins industriels du Nord-Est. C’est la France des usines, de l’industrie et des zones minières. C’est aussi celle qui a perdu le plus d’emploi entre 2008 et 2009. « La perte d’emplois a été supérieure à 5 % entre le début 2008 et la fin 2009, contre 3,6 % au niveau national, note l’Insee ». C’était aussi la France des régions qui perdaient déjà des emplois avant la crise. On y retrouve la Franche-Comté, la Lorraine, la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Bourgogne.

La France qui rit est celle du grand Sud. Le Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) et l’Aquitaine ont ainsi moins souffert de la crise que les autres régions : 2 % à 3 % d’emplois ont été perdus entre 2008 et 2009. Ces régions étaient auparavant dans une dynamique très positive, avec une croissance de 6 % des emplois sur l’ensemble de la période 2002 à 2006. L’Ile-de-France fait aussi partie de ces régions « épargnées » avec une baisse de l’emploi de 2, 7 % entre 2008 et 2009.






%%HORSTEXTE:%%

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS