Le chômage a particulièrement frappé les régions industrielles du Nord-Est

, ,

Publié le

Selon une étude de l'Insee, la crise économique a surtout touché les régions industrielles du Nord-Est en terme d’emploi. Le Sud de la France, orientée vers le tertiaire, a été plus préservé.

Le chômage a particulièrement frappé les régions industrielles du Nord-Est © Fotolia

L’étude de l’Insee « Les conséquences de la crise sur l’emploi dans les régions » dresse un tableau d’une France scindée en trois. La première partie du pays est constituée (exceptée le Nord-Pas-de-Calais) des vieux bassins industriels du Nord-Est. C’est la France des usines, de l’industrie et des zones minières. C’est aussi celle qui a perdu le plus d’emploi entre 2008 et 2009. « La perte d’emplois a été supérieure à 5 % entre le début 2008 et la fin 2009, contre 3,6 % au niveau national, note l’Insee ». C’était aussi la France des régions qui perdaient déjà des emplois avant la crise. On y retrouve la Franche-Comté, la Lorraine, la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Bourgogne.

La France qui rit est celle du grand Sud. Le Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) et l’Aquitaine ont ainsi moins souffert de la crise que les autres régions : 2 % à 3 % d’emplois ont été perdus entre 2008 et 2009. Ces régions étaient auparavant dans une dynamique très positive, avec une croissance de 6 % des emplois sur l’ensemble de la période 2002 à 2006. L’Ile-de-France fait aussi partie de ces régions « épargnées » avec une baisse de l’emploi de 2, 7 % entre 2008 et 2009.






 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte