Le choc fiscal est passé

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le choc fiscal entre 2011 et 2013 ne devrait plus amputer que de 0,4 point l’activité en 2016, après 0,7 point en 2015, selon ­l’Insee. La hausse de la fiscalité a été longue à se transmettre à l’économie. Les ménages et les entreprises ont d’abord puisé dans leurs réserves avant de freiner leurs dépenses. Pour les entreprises, la mise en place du crédit d’impôt compétitivité a toutefois permis d’augmenter de 0,4 point l’activité depuis 2015, autant que ce que coûte l’effet retard des hausses de fiscalité de 2010-2013. De quoi annuler l’effet du choc fiscal sans pour autant doper leur activité. Côté ménages, la fiscalité ne freinera que de 0,1 point le PIB en 2016. Enfin ! 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte