Le chinois ZTE poursuit Ericsson pour violation de brevets

Retournement de situation : un groupe chinois attaque le numéro un mondial des équipements télécoms pour violation de propriété intellectuelle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le chinois ZTE poursuit Ericsson pour violation de brevets

L'équipementier télécom chinois ZTE a déposé plainte contre Ericsson devant un tribunal chinois. Le groupe suédois est accusé de violation de brevets. Cette procédure fait suite à une plainte similaire déposée par Ericsson contre ZTE.

"ZTE a demandé à Ericsson d'arrêter toute violation de brevet et d'assumer ses responsabilités juridiques en accord avec la législation en vigueur", selon un communiqué du groupe. "ZTE est pleinement engagé dans le développement de ses propres brevets technologiques et respecte les demandes de brevets raisonnables d'autres fournisseurs", ajoute l'équipementier chinois.

Une bataille d'image ? Ericsson a déposé début avril trois plaintes au Royaume-Uni, en Italie et en Allemagne pour violation de plusieurs de ses brevets portant sur des téléphones portables et des infrastructures. Déposer plainte permet à ZTE de sortir de la caricature du groupe chinois voleur de technologie.

0 Commentaire

Le chinois ZTE poursuit Ericsson pour violation de brevets

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS