Le chinois ZTE riposte face aux sanctions de Washington

Le chinois ZTE a déclaré le 20 avril que l'interdiction par Washington de la vente de composants et de logiciels nécessaires à la fabrication de ses smartphones et de ses équipements télécoms était injuste, ajoutant que cette décision menaçait sa survie.

Partager
Le chinois ZTE riposte face aux sanctions de Washington
Le chinois ZTE a déclaré vendredi que l'interdiction par Washington de la vente de composants et de logiciels nécessaires à la fabrication de ses smartphones et de ses équipements télécoms était injuste. /Photo prise le 17 avril 2018/REUTERS/Carlo Allegri

ZTE, visé par le gouvernement américain, se défend. Ses dirigeants jugent les sanctions à son encontre "injustes" et soulignent qu'elles pourraient mettre en péril l'entreprise. Le groupe, qui risque notamment de ne plus pouvoir utiliser le système d'exploitation Android du géant américain Google dans ses smartphones, a également dit qu'il protégerait ses intérêts par tous les moyens légaux.

Le département du Commerce a interdit le 16 avril aux entreprises américaines de vendre des composants et des logiciels à ZTE pendant sept ans, auquel il reproche d'avoir enfreint les termes des sanctions économiques imposées à l'Iran, une décision qui menace d'interrompre sa chaîne d'approvisionnement.

Sanctions prématurées, selon ZTE

"Il est incacceptable que le BIS (Bureau of Industry and Security) du département du Commerce insiste pour imposer la sanction la plus sévère à ZTE avant la fin de l'enquête", estime le groupe, réagissant pour la première fois depuis cette annonce. "Ce refus aura non seulement un impact important sur la survie et le développement de ZTE, mais il nuira également à tous ses partenaires, dont un grand nombre de sociétés américaines", poursuit ZTE dans un communiqué.

Un responsable du département du Commerce a déclaré cette semaine à Reuters que les autorités américaines ne lèveraient probablement pas cette interdiction. Le département du Commerce a mis en place une procédure d'appel pour les sociétés qui figurent sur la liste des entreprises sanctionnées, mais on ignore dans l'immédiat si ZTE pourrait y souscrire parce que son affaire a déjà fait l'objet d'une décision, selon une source proche du dossier. A court terme, les chances de ZTE sont minces parce que l'appel doit être approuvé par le BIS, qui a lui-même émis l'interdiction.

Cotation suspendue, annonce de résultats repoussée

Le titre ZTE est suspendu depuis le 17 avril. Au cours de clôture de lundi, sa valorisation boursière s'élève à quelque 19 milliards de dollars (15,39 milliards d'euros). Le 18 avril, le groupe a repoussé la publication de ses résultats trimestriels - qui était prévue le 19 avril - disant alors avoir besoin de temps pour évaluer l'impact des sanctions qui le frappent aux Etats-Unis.

ZTE a livré 46,4 millions de smartphones l'an dernier, ce qui le place au septième rang des fabricants employant Android, selon la firme d'études IHS Markit.

Avec Reuters (Anne Marie Roantree, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 Commentaire

Le chinois ZTE riposte face aux sanctions de Washington

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS