Le chinois Tsinghua Unigroup n’entrera pas dans le capital du taiwanais Powertech Technology

Faute d’approbation de Taipei, le spécialiste taiwanais de test et packaging de puces Powertech Technology annule le projet d’entrée du chinois Tsinghua Unigrooup dans son capital. A la clé, la perte d’un magot de 600 millions de dollars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le chinois Tsinghua Unigroup n’entrera pas dans le capital du taiwanais Powertech Technology
Powertech Technology

Encore une déconvenue pour Tsinghua Unigroup. Le chinois, qui sert de fer de lance à l’offensive de la Chine dans les semiconducteurs, n’entrera pas dans le capital de Powertech Technology, l’un des trois plus gros spécialistes taiwanais des services de test et packaging de puces électroniques. Selon l’accord conclu en novembre 2015, il devait en prendre 25% du capital pour un investissement estimé à 600 millions de dollars. L’annulation de ce projet est annoncée par Power Technology le 13 janvier 2017. Motif invoqué ? Les difficultés d’obtention de l’accord des autorités de Taipei.

Difficulés pou les Chinois à investir à Taiwan

C’est le troisième échec de Tsinghua Unigroup à Taiwan. Le groupe chinois devait aussi prendre 25% du capital de deux autres fournisseurs locaux de services de test et packaging de semiconducteurs : Siliconware Precision Industrie Ltd et ChipMOS Technologies. L’investissement total prévu dépasse les 2 milliards de dollars. Le premier a annulé le projet en avril 2016 au profit d’une fusion avec son compatriote Advanced Semiconductor Engineering, créant un poids lourd de 10,3 milliards de dollars dans le secteur, quatre fois plus gros que le numéro deux mondial, l’américain Amkor Technology. Le second en a fait de même en novembre 2016 au profit de la création d’une coentreprise en Chine. Dans les deux cas, l'annulation est justifié par un véto probable de Taipei.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces échecs illustrent les difficultés qu’ont les Chinois à investir dans les semiconducteurs taiwanais, un secteur que Taipei considère comme stratégique à sa prospérité économique et à sa sécurité nationale. Tsinghua Unigroup a subi aussi des revers aux Etats-Unis où il s’est vu refuser l’entrée à hauteur de 15% dans le capital de Western Digital, numéro un mondial des disques dur et l’un des deux fournisseurs américains de mémoires Flash. Quant à son offre non sollicitée à 23 milliards de dollars sur Micron Technology, le fleuron yankee des puces mémoires, elle a été tout bonnement repoussée.

Possibilité de partenariat

Pour Powertech Technology, c’est la perte d’un pactole qui visait à renforcer surtout ses capacités de packaging de puces 3D dans son usine à Hukou, à Taiwan. Mais le taiwanais se déclare prêt à collaborer avec Tsinghua Unigroup à travers son activité en Chine où il dispose d’une usine à Suzhou. Cette collaboration pourrait prendre la forme d'une coentreprise à l'instar de ce qui a été fait avec ChipMOS Technologies.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS