Quotidien des Usines

Le chimiste Tessenderlo vend son usine de Calais

Olivier James , , , ,

Publié le

Le groupe belge va vendre son usine de Calais (Pas-de-Calais) spécialisée dans les activités pharmaceutiques. Les licenciements économiques devraient concerner 39 salariés.

Le chimiste Tessenderlo vend son usine de Calais
Calaire Chimie de Calais
© Google Maps

A l’image de son compatriote Solvay, qui s’est délesté en 2009 de ses activités pharmaceutiques, Tessenderlo est en train d’opérer le même virage. Le chimiste souhaite se recentrer dans les secteurs de l’alimentaire, de l'agriculture et de la gestion de l'eau. Conséquences en France : le groupe cède son site Calaire Chimie de Calais (Pas-de-Calais) à International Chemical Investors Group (Icig) et adapte son site de Loos (Nord) à cette stratégie.

L’usine calaisienne, Calaire Chimie, emploie 200 salariés pour un chiffre d'affaires d’environ 25 millions d'euros. Elle a déjà subi des restructurations ces dernières années qui ont aboutis à une cinquantaine de suppressions de postes.

Quant à l’usine de Loos, Produits Chimiques de Loos (PCL), elle reste dans le giron de Tessenderlo. Elle va arrêter ses activités dans la pharmacie pour se renforcer dans la fabrication de produits chimiques pour le traitement des eaux (produits d’épuration, assainissement des eaux usées…). Cette installation industrielle emploie 158 personnes et génère un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros.

Au final, le changement de cap de Tessenderlo devrait entraîner la suppression de 62 postes et le licenciement économique de 39 salariés de l’usine de Loos. La procédure d'un plan de sauvegarde de l'emploi devrait être engagée.

Pour assurer le recentrage de cette usine, augmenter ses capacités de production et la moderniser, le groupe va injecter 75 millions d’euros au cours des dix prochaines années.

Tessenderlo a généré un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros en 2011 et emploie 7 500 salariés. Via sa division pharmaceutique, le groupe fournit des intermédiaires et ingrédients pharmaceutiques actifs auprès de plusieurs sociétés pharmaceutiques internationales pour des produits de marque et des génériques.

International Chemical Investors Group est quant à lui un holding industriel privé spécialisé dans les activités chimiques et pharmaceutiques de taille moyenne. Créé en 2004, ICIG a acquis auprès de grands groupes chimiques et pharmaceutiques internationaux 17 entités opérationnelles. Les entreprises ICIG emploient actuellement plus de 3 300 personnes et opèrent sur 17 sites de production en Europe et aux États-Unis qui génèrent un chiffre d'affaires global de quelque 700 millions d'euros.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte