Le chimiste Synthron et son PDG Robert Moor condamnés à de fortes amendes

Filiale du groupe de chimie de spécialité Protex, Synthron a contrevenu aux droits du travail et de l'environnement. Le PDG, Robert Moor, est également reconnu coupable de freiner la mise aux normes de l'usine.

Partager
Le chimiste Synthron et son PDG Robert Moor condamnés à de fortes amendes

L'épilogue dans l'affaire Synthron. Le 10 mars 2016, le tribunal correctionnel de Tours a condamné l'usine chimique de Auzouer-en-Touraine, près de Château-Renault (Indre-et-Loire), à plusieurs amendes pour un montant total de 450 000 euros pour une série d'infractions au droit du travail et aux règles des installations classées, constatées à l'issue d'une inspection qui avait duré deux jours en 2014. Absence de mesures du risque chimique, fissures dans les bassins de rétention, neuf accidents du travail en 2014, dont huit concernant des intérimaires... Quatre associations de protection de la nature, qui s'étaient portées parties civiles, obtiennent 44 000 euros de dommages et intérêts.

Fait plus rare, le PDG, Robert Moor, écope de 237 000 euros à titre personnel et d'une interdiction de gérer pendant deux ans. Habituellement, cette peine intervient dans des affaires de banqueroute ou d'escroquerie. De fait, l'emblématique président du groupe Protex, âgé de 85 ans, est écarté de la direction de cette ETI de 160 millions d'euros de chiffre d'affaires et quelque 700 salariés.
Une entreprise fondée par son père, Frédéric Moor en 1932, qu'il a reprise en 1952, à 22 ans, avec quatre salariés. Depuis lors, il l'a considérablement développée en menant des acquisitions à l'international.

La justice a voulu sanctionné la "désinvolture" avec laquelle l'entreprise a considéré les mises en demeure adressées par les services de l'Etat, malgré plusieurs condamnations, malgré des mises en garde des autorités françaises et américaines suite à des pollutions accidentelles en France en 1988, au sein de cette même usine Synthron, et à Morgentown (Caroline du Nord) aux Etats-Unis en 2006. Du côté de Synthron, aucun commentaire n'a été fait. A l'audience, Maître Antoine Brillatz avait axé sa défense sur l'absence d'accident et de pollution. Pour justifier de la prise en compte des recommandations de l'Etat, il avait cité le quasi-triplement des jours de formations entre 2012 et 2015.

En septembre dernier, deux mois avant le procès, le groupe Protex s'était doté d'un nouveau directeur des opérations, Eric des Courières, passé par Solvay et Tereos, afin de remettre de l'ordre dans les opérations industrielles de Protex. Convoqué par le tribunal, le nouveau dirigeant avait reconnu qu'entre 3 et 8 millions d'euros seraient nécessaires pour la remise aux normes de l'usine de Château-Renault. Et que cela prendrait du temps.

Stéphane Frachet

0 Commentaire

Le chimiste Synthron et son PDG Robert Moor condamnés à de fortes amendes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

SYNTHRON

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS