Quotidien des Usines

Le chimiste Berkem implante un site en Gironde

, ,

Publié le

Mardi 10 février, Berkem, chimiste spécialisé dans l'extraction végétale, a annoncé qu'il créait un deuxième site en Aquitaine, à Blanquefort (Gironde).

Le chimiste Berkem implante un site en Gironde
Site Berkem de Gardonne
© D.R.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

En réalité, Berkem scinde en deux l'activité de son usine située à Gardonne en Dordogne. Cette dernière va devenir le pôle d'excellence du groupe sur l'extraction végétale, tandis que le nouveau site situé en Gironde, à Blanquefort (ex-site Labso Chimie Fine), deviendra le pôle d'expertise de l'activité formulation de produits pour renforcer les matériaux, dont le bois. C'est un redéploiement industriel pour faire face à la demande forte et croissante sur le marché des actifs végétaux qui a amené le groupe Berkem à faire ce choix. "Depuis plus de deux ans, le site industriel de Gardonne était passé en 5/8 pour l’activité extraction végétale, afin d’honorer le carnet de commandes dans des délais satisfaisants", explique le groupe, dans un communiqué.

Un investissement aux alentours de 5 millions d’euros

Le site de Blanquefort a été choisi, car "tous les locaux sont prêts à accueillir l’activité formulation (laboratoires, bureaux) avec, en plus, l’espace nécessaire pour installer une plateforme technique, afin d’accompagner les développements produits sur ses marchés, en permettant de tester et valider leur intégration dans les process industriels de ses clients. Sa situation géographique en périphérie de Bordeaux le rend également plus accessible", justifie le groupe, présidé par Olivier Fahy.

Le chantier de ce redéploiement industriel devrait s’étaler sur 30 à 36 mois. L’investissement devrait se situer aux alentours de 5 millions d’euros. Une opération, qui a été rendue possible, selon la direction de Berkem, "grâce au financement du Crédit coopératif dans le cadre d'accords privilégiés avec l'Union des industries de la chimie". Le groupe a également bénéficié de l'appui de la municipalité de Blanquefort et du conseil régional d'Aquitaine. Ce dernier va permettre au chimiste d'entrer dans le programme aquitain des "usines du futur".

Née en 1964, l'entreprise emploie aujourd'hui environ 140 salariés. En 2014, elle a réalisé 31 millions d'euros de chiffre d'affaires. Elle est, à l'origine, spécialisée dans la formulation pour l’industrie de préservation du bois. En 1990, elle a développé une expertise dans l’écorce de pin et de pépins de raisin et dans l’extraction d’actifs purifiés du monde végétal. Ce qui lui a ouvert de nouveaux marchés à la fin des années 2000 : agroalimentaire, cosmétique, pharmaceutique..., tout en gardant son cœur de métier historique : le pin et le raisin.

Nicolas César

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte