Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le chimiste belge Solvay annonce la suppression de 600 postes

Simon Chodorge ,

Publié le

Le groupe de chimie belge Solvay a annoncé le 29 mars la suppression nette de 600 postes. L'entreprise précise un plan de simplification de son organisation et de renforcement de l'innovation. Il se traduira par une concentration de ses activités de recherche à Lyon et Bruxelles.

Le chimiste belge Solvay annonce la suppression de 600 postes
Solvay a annoncé un plan de simplification de son organisation et de renforcement de l'innovation.
© Solvay/DR

Solvay a annoncé le jeudi 29 mars la suppression nette de 600 postes dont 160 en France. Le groupe de chimie belge détaille à cette occasion un plan de simplification de son organisation et de renforcement de l'innovation. Dans un communiqué, l'entreprise juge que cette stratégie l'aidera à mieux s'adapter "à l’évolution de son portefeuille, désormais centré sur les matériaux de haute performance et les solutions sur mesure au service d’une base de clients en pleine mutation."

Les suppressions nettes de 600 postes concernent en majorité les fonctions de support. 160 emplois seront supprimés en France, 90 au Portugal et 80 au Brésil. "Le turnover naturel, les départs volontaires et le reclassement interne devraient permettre d’atténuer cet impact", estime Solvay.

Une concentration de la recherche à Lyon et Bruxelles

Solvay cherche encore un successeur à son ancien patron Jean-Pierre Clamadieu. En parallèle, le groupe va renforcer ses capacités d'innovation à Lyon et Bruxelles. Le centre de recherche de Lyon, le plus important du groupe, aura pour but de devenir "un centre de chimie avancée de classe mondiale". Le siège social du groupe, situé à Bruxelles, sera complètement rénové pour élargir les capacités de recherche et d'innovation en science des matériaux avancés.  

Ces projets prendront également la forme d'un déménagement des activités d'Aubervilliers et de Paris vers Lyon, principalement, et vers Bruxelles. Au total, 500 employés seront transférés vers Lyon et Bruxelles sur quatre ans.

"Une indication des conséquences sur la performance financière de Solvay sur les trois prochaines années sera présentée lors des résultats du premier trimestre", précise le groupe. Fin février, Solvay présentait déjà des chiffres satisfaisants pour 2017.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle