Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le chimiste BASF supprime 6 000 postes, essentiellement administratifs

, , ,

Publié le , mis à jour le 28/06/2019 À 08H10

Le géant allemand de la chimie BASF a annoncé le 27 juin son intention de supprimer 6 000 postes à travers le monde d'ici la fin de 2021. Il dispose de plusieurs sites en France.

Le géant de la chimie BASF supprime 6 000 postes
BASF a annoncé jeudi son intention de supprimer 6.000 postes à travers le monde d'ici la fin de 2021. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© CHRISTIAN HARTMANN

En supprimant 6 000 postes à travers le monde, essentiellement dans l'administration centrale, le géant de la chimie allemand BASF espère réaliser des économies de coûts annuelles de 300 millions d'euros à partir de 2021. Martin Brudermüller, président du directoire du groupe depuis un peu plus d'un an, veut rendre l'entreprise plus réactive face aux exigences de ces clients.

"Le rôle des régions et des pays va être renforcé. Ils représentent BASF au niveau local et favorisent la croissance grâce à une proximité avec les clients", précise BASF, qui compte plus de 120 000 salariés, dans un communiqué.

Le groupe a dit le mois dernier viser pour cette année une croissance de son bénéfice opérationnel compris dans le bas d'une fourchette allant de 1% à 10% tandis que les analystes anticipent une baisse de ce résultat. BASF avait alors dit que cette projection pouvait être remise en cause par un impact prolongé des tensions commerciales sur l'activité économique mondiale.

Dans la foulée d'un "programme d'excellence"

Un porte-parole a précisé le 28 juin que les suppressions de postes annoncées étaient motivées par des considérations de long terme, ajoutant qu'elles n'étaient pas liées aux cycles économiques.

Ces suppressions rentrent dans le cadre d'un "programme d'excellence" annoncé en novembre par BASF, qui vise à réduire ses coûts et à accroître son résultat annuel de deux milliards d'euros à compter de 2021.

Le groupe a précisé que la moitié des suppressions de postes interviendraient en Allemagne, surtout au sein de son siège de Ludwigshafen (Rhénanie-Palatinat).

Dans l'Hexagone, BASF dispose de 3 000 salariés à travers huit filiales et une dizaine de sites de production.

avec Reuters (Ludwig Burger et Tassilo Hummel, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle